Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 06:24

 Si on retrouve à l'origine, la trace du Red Star Amical club le 24 octobre 1909 sur un terrain de football, qui est aujourd'hui celui du stade municipal de la rue du Docteur Bauer pour un match contre le Wesminsters FC, c'est bien en 1911 qu'a eu lieu l'inauguration officielle lors d'un match de l'équipe de France.

"...de l'inauguration, en 1911, à sa fermeture, en 1999, le stade Bauer, baptisé initialement stade de Saint-Ouen, a connu toutes les grandes heures du Red Star...

...1911. Le 23 mars, le stade de Saint-Ouen, où évolue depuis un an le Red Star après avoir été « chassé » de Grenelle, site du futur Vel d'Hiv, est inauguré à l'occasion d'un France - Angleterre (0-3)." 

france angleterre 23 mars 1911

23 mars 1911, stade Bauer

Red Star 1910

Red Star 1910

Mais revenons à 1910 pour plus de détails.

"En 1910, les dirigeants du Red Star qui parcourent Saint-Ouen ne se sont pas arrêtés à la foire aux puces. Ils cherchent une occasion, mais une occasion d'une nature très spéciale: un gazon qui remplacera celui qu'ils ont perdu à Grenelle.

0n leur a indiqué une rue de la Chapelle, sur l'emplacement ou se trouve de nos jours le Stade de Paris.

Lorsqu'on lève la tête, on aperçoit, tout proche, la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre. On se croirait à Paris. Quand on regarde autour de soi on est vite détrompé. Une forêt vierge vous encercle, une forêt vierge contenue par des treillages en fil de fer, faite de lilas, de rose trémières, de liserons, de plantes grimpantes. Ajoutez à cela une multitude de jardinets ou l'on cultive des fleurs, des légumes, des fruits. Sur certains, une cahute pour ranger les outils. Sur d'autres, cette même cahute aux planches mal jointes sert de logement trop étroit.

Le lieu plait aux dirigeants du Red Star. Il ne reste plus qu'à traiter. A cette époque, quatre ou cinq familles se partagent presque la totalité de Saint-Ouen. Parmi elles, la famille Compoint, d'anciens vignerons qui possèdent le gazon et les jardinets de la rue de la Chapelle et de nombreux terrains dans le nord de Paris.

L'affaire est réglée.

Un tournant dans le destin du Red Star. Il sera désormais le Red Star de Saint-Ouen. Et pourtant, à Saint-Ouen, il y a déjà, vous le savez, un club de football, la jeunesse athlétique de Saint-Ouen dont le stade est situé rue du landy. Qu'importe ! Le Red Star, malgré son terrain, il n'est que le locataire, se considère encore comme un club de Paris.

Le nouveau stade est inauguré par un match international: Angleterre-France, le 23 mars 1911, nous sommes battus 3 à 0."

France-Angleterre 0-3

Arbitre Mr Wolters René. Belgique.

France: Coulon - Gindrat, Compeyrat-Rigal, Ducret, Vascout - Morel, Mesnier, Maès, Gravier, Verbrugge.

Angleterre: Kee-Bell, Knight - Tyson, Stalpey, Dines - Berry, Healy, O. Steer, Hoare, Wright.

Buts : 30' Healey, 60' Hoare, 75' Hoare

BEAU "Coulon" Henri ( C.A. Paris )

gindratGINDRAT Alfred ( Red Star Amical Club )

COMPEYRAT Alfred ( C.A. Rosaire )

RIGAL Jean ( A.F. Garenne Colombes )

DUCRET Jean (Etoile des Deux Lacs) VASCOUT Henri (C.A. Vitry) 

 pol-morelMOREL Pol

( Red Star Amical Club ) MESNIER Louis ( C.A. Paris ) 

maèsMAES Eugène

( Red Star Amical Club ) GRAVIER Ernest ( C.A. Paris et en 1920 au Red Star ) j.verbrugge

VERBRUGGE J.

( Red Star Amical Club )

 

"On profite de l'été pour améliorer les installations de la rue de la Chapelle. On agrandit le terrain de jeu en longueur et en largeur. On couvre sur 60 mètres l'enceinte réservée et on y bâtit un gradin. On met en place enfin un plan incliné afin de permettre aux spectateurs debout de mieux voir.

 pano-bauer-1

De la tribune libre interprétation de Bauer en 1912.

En 1920, le Daring de Bruxelles rend visite au Red Star. Son président l'accompagne à Saint-Ouen. Le Red Star le surprend, et par la qualité de son jeu, et par la médiocrité de ses installations; Que signifie ce stade perdu au milieu des jardins potagers, et ses vestiaires, masures sans eau et sans électricité ?

En Belgique un club de troisième division n'en voudrait pas. Et le Président du Daring ne peut cacher son étonnement attristé.

Les dirigeants du Red Star sont piqués à vif. Ils en conviennent, leur club est mal logé et trop à l'étroit, le Red Star n'occupant qu'un tiers de la superficie actuelle.

Et si le Red Star n'était que mal logé ! Mais encore logé sans titre et peut-être chassé d'un jour à l'autre.

Les membres du comité constituent un association en participation au capital de 5000 farncs et engagent un procès contre le nu-propriètaire et l'usufruitière; Le Red Star sort victorieux de cette procédure avec en poche un bail de neuf ans pour la totalité du terrain.

On creuse un fossé de 3 mètres tout autour de la pelouse afin de protéger les arbitres les jours de colère. Par la suite, cette fosse sera comblée et remplacée par une piste de course à pied. On bâtit deux tribunes.

Ce stade de Saint-Ouen nouvelle manière est appelé le Stade de Paris. Il peut contenir de 15 à 20 000 spectateurs.

Il est inauguré le 22 octobre 1922.

Ce stade de Paris 1922 ne ressemble pas au stade de Paris d'aujourd'hui puisqu'en 1947 la municipalité de Saint-Ouen l'a beaucoup amélioré en lui procurant les derniers conforts et en le dotant d'une haute tribune qui rappelle l'aspect si particulier du stade d'Arsenal dans les faubourgs de Londres."

Il deviendra stade municipal en 1930. "Le stade de Paris a été édifié rue de la Chapelle, au lieu-dit "Les 16 arpents" ( cadastre section B, n°279 ) loué au Red Star Olympique par M. Baranger, propriétaire jusqu'au 22 janvier 1930.

La vente sera effectuée par Monsieur Baranger à la commune de Saint-Ouen devant notaire le 22 janvier 1930.

Contenance: 28 619 m2, au prix de 165 francs le m2 soit 4 millions 800 000 francs."

 Stade bauer tribunr ferraille

Sources: Le Parisien, Le Red Star Mémoires d'un club légendaire de Guillaume Hanoteau, Archives de la ville de Saint-Ouen, La Vie au grand air et le Collectif.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans BAUER
commenter cet article

commentaires