Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 06:57

Rendez-vous était pris pour dimanche 11 novembre à 17 h au stade de l'AS Maximoise. Installés sur le banc des entraîneurs à la fin du match Saint-Maxime-Toulon Le Las, deux de ses anciennes équipes d'entraîneur d'ailleurs, Athos Bandini a bien voulu pour le Collectif nous parler de lui et, surtout, de sa (courte) expérience au Red Star pendant une heure.. Sans occulter les questions embarrassantes.

Commençons par mieux vous connaître. Athos est le même prénom que votre père, était-il grec ?

Non, il était d'origine italienne, né à Saint-Maxime et j'ai 4 sœurs.

Racontez nous vos années de footballeur, jusqu'à 30 ans, quel poste ?

Le plus souvent latéral gauche ou stoppeur gauche et pour finir en 6, milieu récupérateur. J'ai débuté à Saint-Maxime en cadet puis au Stade Raphaëllois en junior durant 4 saisons. Mon coach de l'époque était Christian Damiano, l'adjoint actuel de Claudio Ranieri à l'Inter de Milan. Ensuite, une saison senior en PHA au Muy puis Saint-Tropez en DHR. J'ai fini ma carrière de footballeur au Saint-Tropez UST en prenant d'ailleurs le poste d'entraîneur de la réserve.

Mais à 16 ans vous entraîniez déjà, c'est vrai ?

Oui j'entraînais déjà les pupilles à 16 ans puis les cadets et juniors de Saint-Maxime. Joueur-entraîneur de 16 à 30 ans en fait. Quant Vincent Cobos est parti, j'ai pris la responsabilité de l'équipe une de Saint-Maxime. On est monté de PHR en DHR. Puis de DHR en DH.

2007 Toulon Le Las en DH comme entraîneur...

C'est là que je me suis fait remarqué. On a fait le doublé Championnat/Coupe du Var.

2007 Fréjus avec le regretté Guy David

C'est lui qui m'a vraiment donné ma chance comme adjoint à Fréjus. A son décès fin août 2008, il a fallu reprendre l'équipe au pied levé et j'ai réussi à l'amener en National.

Quel était votre secret puisque la qualité du jeu était saluée par tous ?

Déjà, en temps que défenseur, on a une autre façon de voir les choses. Je cherchais à imposer le jeu au sol et développer au maximum un esprit collectif. D'ailleurs le niveau de jeu de l'équipe de Fréjus/Saint-Raphaël était reconnu comme un des meilleurs du National.

Vos résultats plaidaient pour vous mais à Fréjus, le Maire Elie Brun omniprésent/omnipotent voulait changer d'entraîneur, pourquoi ?

Dans sa tête, dès qu'on apporte un nom c'est un plus. J'étais vraiment déçu car sans cela on serait monté. On voit que ce n'est pas la panacée ! Franck Priou, qui est un ami, a déjà été remercié.

Le fait de venir au Red, un club mythique (on ne va pas vous dire le contraire !). Ça ne vous a pas fait peur, vous un pur méditerranéen ? N'était-ce pas risqué ? Nouvelle région, contexte pas évident, supporters exigeants, montée administrative, retard dans la préparation etc... ?

Oui un peu peur...

Je recherche toujours à travers mes équipes une qualité progressive au niveau du jeu et je pense l'avoir prouvé avec le match de Quevilly ( 1 ), malgré le résultat défavorable. Mais il faut être réaliste sur le projet, on n'avait pas les moyens. Au niveau du recrutement, c'était le CFA sauf qu'après il y a eu Clément, Allegro etc... Et on vous dit qu'en 2015 on vise la Ligue 2...

Vous confirmez votre salaire (ITW Parisien du 14/10/11) de 3000 euros quand certains joueurs embauchés par la suite gagneront plus ?

Je ne suis pas monté à Paris pour le salaire en premier. C'est le projet du Red Star qui m'attirait et je pensais pouvoir développer mon jeu comme à Fréjus. En plus, la passion du public au Red Star ressemble à celle des supporters toulonnais. Et puis, un club mythique, qui a une histoire...

Visiblement, votre projet de jeu, vous avez pu le mettre en place. Qu'est-ce qui a cloché pour que les résultats ne soient pas à la hauteur ?

Les blessures, les suspensions, l'impossibilité de pouvoir recruter des joueurs de National. Mathieu Georgelin je ne l'ai pas choisi. Patrao et Bouet, je n'étais pas au courant de la gravité des blessures. Au sujet de Patrao il faut dire qu'il n’a pas signé. Il n’a pas de contrat sauf si le feu vert médical est validé. Laurent Gagnier, par l'intermédiaire d'Allegro, c'est moi qui l'ai fait signer. Dire aussi que Malfleury c'est mon choix, je l'ai suggéré à Bertone et à Haddad. Je me répète mais avec l'apport de joueurs de National ça commençait à payer à partir de Quevilly...Vincent Doukantie, j'ai dit oui, mais ça m'a été imposé. Patrice Haddad me disait : « il faut trouver des solutions ».

C'est un mystère pour nous quant à la place de Fabrice Bertone au Red Star. Il sera en procès au mois de janvier pour les faits que vous savez avec Arles-Avignon. Le connaissiez-vous avant le Red ? Vos rapports avec lui ? Ni directeur sportif, ni salarié… que conseiller en recrutement du Président ?

Fabrice Bertone était déjà le conseillé du Président au temps de M'Boma. C'est lui qui m'a proposé à Arles-Avignon après le licenciement d'Estevan. Et ensuite auprès de Patrice Haddad.

Le Président dit n'avoir qu'une cellule de « gens qui proposent des choses ». Avez-vous été entendu pour le recrutement ? Qui avait la responsabilité du recrutement ?

On m'a dit qu'on ne pouvait pas recruter, sauf sur le recrutement de Laurent Gagnier, Samuel Allegro et El Hadji Dieye ou j'ai pu influer. Et au final, quand je demandais, on me disait : «  Coach essaye de voir, je te trouverais les moyens »et le lendemain...j'étais licencié ! C'est d'ailleurs Bertone qui m'appelé et pas le Président pour me le dire !

Comprenez-vous les critiques et incompréhensions quant à la titularisation systématique de Doumbia lors de votre passage ?

La période était difficile, on n’avait pas trop le choix. Il a fait des efforts financiers, a raté la préparation...qualités mentales et athlétiques, gros travailleur...bon d'accord la technique c'est pas trop ça. Il n’a pas été mis dans les meilleures conditions. Très bonne mentalité, aussi, dans le vestiaire.

Sinon pour Abadie et Berthomier c'est un pari sur le long terme.

Avez-vous eu toujours l'entier choix des effectifs et compositions d'équipes ?

Oui ! total depuis Toulon Le Las, jamais de pression d'Haddad. Mais vous le savez, si on n’a pas les ingrédients, on ne peut pas faire de super sauce !

Que pouvez-vous dire sur les propos très durs de Patrice Haddad : « Bandini n'écoutait pas, il faisait taire tout le monde dans son entourage, l'adjoint ne servait à rien »

Ecoutez, c'est l'espérance par rapport aux moyens. Il a plutôt écouté les gens qui l'encadrait. Mon adjoint, Emmanuel Tregoat, il a le DEF, de bonnes compétences donc il ne se fait pas marcher dessus. Pour écouter, il faut recevoir des informations...J'allais au conseil de Steve Marlet, Vincent Doukantie et de l'administration mais sans info...et j'ai du caractère !

Où en êtes-vous avec le club à l'heure actuel ? Licenciement pour faute grave ? Si oui, envisagez-vous une action en justice ? Le club vous a-t-il proposé une transaction ?

Non rien de tout ça. Pas de soucis car la transaction s'est faite à l'amiable.

Que faites-vous actuellement ? On a entendu parler d'un stage à l'Inter de Milan, racontez-nous ?

Pas de stage à l'Inter mais une mission d'observation, d'enrichissement professionnel grâce à Christian Damiano, mon coach du temps du Stade Raphaëllois. J'y serai début janvier. J'irai voir aussi Réné Lobello l'adjoint de Gillot à Bordeaux et René Marsiglia à Nice.

Et avec l'AS Saint-Maxime ?

C'est mon club de cœur, mon club de naissance (je suis né à deux pas au village de Gassin). Si je peux les aider en leur apprenant des choses et surtout rester dans le milieu du foot.

Dernière question : vous vous disiez tenté par un nouveau challenge en région parisienne. Avez-vous des propositions ? Si oui lesquelles ?

Non, rien de concret. Des touches mais pas plus. Comme dit Laurent Fournier à Auxerre : « surtout ne pas brûler les étapes ».

Avant de se quitter, nous avons fait un pari avec les membres du Collectif des Amis du Red Star d'oser vous poser une question complètement hors sujet, nous pouvons ?

Allez y !

Votre mariage a agité le petit monde du forum, photos à l'appui. Certains souhaiteraient savoir si votre femme a une sœur jumelle ?

( Eclats de rire ) elle a 3 frères !

Merci de nous avoir reçu et bon courage pour la suite.

.................

( 1 ) Mercredi 12 octobre. Red Star-Quevilly 0-1, but de Valero à la 87ème minute

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans INTERVIEW
commenter cet article

commentaires