Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 11:47

 PA191469.JPG

Après la belle victoire face à Cherbourg et la qualif' à Poissy, on se dit qu'on peut aller embêter Boulogne...

Le rendez-vous est pris. Vendredi 10h30, on se retrouve au local. On prend une bâche, les tracts et affiches  de la collecte pour qu'on on aille retrouver Freddy Meyer des "Restos du Cœur" pour les lui donner, qu'il les distribue et qu'il en placarde un peu partout.


Il a l'air satisfait du bon boulot effectué par les gars. Nous discutons quelques minutes avec les bénévoles présents. Tout se déroule bien, des personnes pacifiques et attachantes !

Bref, on peut prendre la route pour le Ch'Nord ! Comme pour Niort, on a aussi pris les drapeaux de triste mémoire. Des superstitieux ne voulaient pas les prendre. On se dit que ça n'a rien à voir et hop dans le coffre !

La route est bonne et passe vite. Nous prenons des news de Cloclo qui doit arriver dans l'aprèm avec Fred. Une adresse nous est conseillée : Le Chatillon. 20121019_155211.jpgCe resto se trouve dans la zone industrielle de la Ville, cela a failli nous décourager mais nous sommes restés. La vue nous a bluffé ! Et oui les fameuses entreprises du Ch'Nord comme "Croustibat".PA191465.JPG

Bien nous en a pris ! Bulots, raies, saumon et autres produits de la mer nous ont régalés ! Et puis sans cette halte, Silex n'aurait pu faire jouer son charme auprès d'une demoiselle belge le temps d'une cigarette. Celle-ci n'hésitant pas à se rapprocher et lui montrer tous ses atouts. Mais en vain... Pour info, elle avait une soixantaine d'années !20121019_143231.jpg

On part afin de visiter la Ville, la partie fortifiée est très sympathique. Le tour est rapidement fait mais c'est très agréable. Et puis, il y avait comme un air de Bauer à Boulogne, comme du déjà vu ! PA191483.JPG

PA191484.JPG


On se demande la relation entre Boulogne-sur-Mer et l'Argentine dont les drapeaux s'affichent partout et là notre historien du jour, Silex, nous met sur la voie : tout émane du Général José de San Matin (1778-1850), héros de l'indépendance argentine, qui découragé par tous les conflits argentins au début du XIXème siècle décide de quitter Buenos Aires pour l'Europe. En 1831, il décide de s'installer en France. En 1848, il découvre Boulogne-sur-Mer et y finira ses jours (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_de_San_Mart%C3%ADn ).
Depuis, il existe même une Ville de Boulogne-sur-Mer en Argentine. Celle-ci se trouve à 16 km de Buenos Aires et régulièrement dans la Bombonera (stade de Boca Junior) on retrouve des bâches "Boulogne-sur-Mer").PA191475.JPG


Bref, on se pose au Murphy's Pub,  Fred et Cloclo nous y retrouvent. On est pas mal même si le temps n'est pas au beau fixe loin de là mais c'est le Ch'Nord... Au moins la serveuse est gentille et bavarde un peu avec nous. Evidemment des mecs pacifiques et attachants ! L'heure tourne, on se rend au stade après une halte ravitaillements, maroilles et bière Angelus sont de la partie.PA191470.JPG
PA191473.JPG
On va s'installer en tribune, en plein coin, derrière le poteau de corner, sans toiture. Pourvu que le temps reste clément !
Le mach démarre. Il faut souligner que le kop de Boulogne nous salue, ce sont des gentilles personnes. En revanche rien à voir avec les tribunes de Boca. Les chants sont aussi originaux que ridicules et un capo à fond de cale... Bref, épuisant !


Lors de l'échauffement, il faut souligner que le speaker a googleisé le Red Star pour connaître un peu de notre Histoire (Jules Rimet et Miss Jenny ont ainsi été évoqués, nos cinq coupes de France mentionnées), ça change des pubs pour les partenaires ! Par contre, nous ignorions bien à cet instant qu'on prendrait un but par coupe !...20121019_194618.jpg

Les 20 premières minutes nous donnent de l'espoir, sans être flamboyant, le Red est solide et a l'air de maîtriser doucement le match. A la 15ème, on croit même pouvoir ouvrir le score mais Sarr en décidé autrement. Il ne lève pas la tête, fonce et fait n'importe quoi, ballon en 6 mètres. Dommage il y avait la place !


La 25ème minute est le tournant du match : sur une action anodine, le Tank s'écroule et sort avec l'aide de la civière. Le coach décide de faire rentrer Dieye qui ne s'est pas échauffé même. Deux minutes plus tard : 1-0, première erreur de Dieye. Cinq minutes plus tard, 2-0 et deuxième erreur de Dieye.
Un seul être vous manque... Voici le résultat.

Sur l'engagement suivant ce 2ème but, Sabin prend un jaune. Ne demandez à personne pourquoi !?! Derrière s'ensuit une petite embrouille. On voit l'arbitre sortir un rouge. Bon bah c'est pour Oudrhiri ! On saura après qu'il a balancé la balle sur un adversaire. Pfff la soirée catastrophe se prépare et un Niort bis commence à en faire bader un ou deux !

Avant la mi-temps, on en prend un troisième. Mauvaise relance de notre ami Dieye qui aura fait une entrée tonitruante !! En moins de vingt minutes il aura eu le mérite d'être décisif et de tuer le match !

Mi-temps, certains iront se chercher les fameuses frites fricadelles du Ch'Nord. D'autres souhaitent rentrer tout de suite et ne pas revivre Niort... Putain de drapeaux !?! Dieye ose remobiliser les troupes mais Gibaud l'envoie normalement balader.
Meliani rentre pour densifier le milieu à la place de DDF. Bien vu puisque 3 minutes après la reprise, action collective parfaite de la part de Boulogne, notre milieu est à la rue et c'est le 1er but concédé qui n'est pas dû à Dieye ! Certains encore à la buvette auront eu le privilège de ne pas voir ce but. Les chants boulonnais repartirent malheureusement de plus belle... Un vrai bon match de merde du Red comme on les aime.

A la 65ème Lafon rentre à la place de Sarr. Au moins Lafon se sera tapé et aura essayé. C'est à ce moment-là qu'on a commencé à mieux jouer, avec par moments de belles phases de jeu.
On aurait mérité d'en mettre un avant la fin mais c'est bien Boulogne qui mettra un cinquième pion à Bouet qui n'aura rien pu faire sur aucun des buts. A noter que Dieye aura été bien passif sur ce dernier but.

Nous, on aura chanté même à 4-0, les gentils boulonnais l'ont remarqué et nous ont salué.
Un boulonnais nous dit qu'on a rien et qu'on va en prendre 10 à Metz... La chose que ce type ne sait pas c'est que les drapeaux sont restés dans le Ch'Nord.
Nous repartons vers les voitures. Un resto est proposé. Non pas possible, la seule envie est de rentrée pour oublier Dieye et cette soirée !!

Bref, on perd Oudrhiri et le Tank, on en prend 5 ! Pas de blague dans 8 jours, pour aller au 7ème tour et surtout une réaction espérée et attendue en championnat face à Vannes.

PA191474.JPG
Le retour se fera tranquillement avec dodo pour certains, démoralisation pour d'autres et surtout sous la pluie !

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2012-2013
commenter cet article

commentaires