Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 18:33

120px-Stuttgarter Kickers

  Depuis quelques années, on a fait la connaissance de Joachim qui vit à Stuttgart. Au début des années  90 il a vécu à Paris pour ses études, et passion du football oblige, il est venu à Bauer
voir un match du Red Star : « Il y avait Samuel Michel, Christophe Fiatte, Jean Luc Girard » Ensuite il est revenu plusieurs fois, et à chacun de ses séjours en France il lui faut voir un match du Red, même à Plabennec !!!  Cette saison le veinard, il était là pour le match face à Pau alors c’est sûr : « On ne va pas descendre !». Même si on lui explique que l’équipe glisse tout doucement vers le bas du classement, à cause d’une reprise catastrophique depuis le début de l’année, il garde la foi.

Bref, cette fois ci, comme promis, on va lui rendre visite. On évoque la possibilité de monter à Hambourg voir Sankt Pauli à la lutte cette saison pour remonter en Bundesliga, mais le stade est en travaux et le match à guichet fermé, donc ce sera pour la prochaine fois! Pas grave de toute façon, car on était surtout venu voir un match à domicile de l’équipe que Joachim supporte dans tous les sens du terme : Le VFB Stuttgart et son « Mercedes Benz Arena » ? Quelle horreur ! Et d’ailleurs, pourquoi soutenir une équipe qui vient de bouger le Barça en champion’s league ? En fait rien de tout ça :
Direction le Gazi Stadion, ex Waldau Stadion, plus vieux stade en activité en Allemagne
(soit en 1905), les supporters du club le nomment  eux  Kickers Platz :
Bienvenue chez les Kickers de Stuttgart!

kickers1-copie-1.jpg

Le club a été créé en 1899 et évolue actuellement pour la première fois de son histoire en régional liga soit l’équivalent ici du CFA. Il vient d’y être relégué suite à des problèmes financiers : en Allemagne chaque club doit en début de saison verser une caution à la fédération, sorte de gage de bonne santé financière, ce que le club n’as pas pu faire, mais de toute façon il serai descendu sportivement. Il a joué pour la dernière fois en Bundesliga en 1992 et en 2001 c’était la D2 que le club quittait…
Dans les tribunes à peine 2000 spectateurs, l’affluence moyenne cette saison est un peu supérieure mais le club bien calé en milieu de tableau  ne joue déjà plus rien car trop loin de la tête (1 seule montée) et aussi des reléguables. La tribune d’honneur dispose seulement de 1300 places assises, derrière les buts deux virages en praticable dont un pour les visiteurs, quant à la tribune où nous nous trouvons elle ne contient que des places debout. L’équipe est très jeune avec une moyenne d’âge de 22 ans et à part 3 ou 4 exceptions elle est composée de joueurs formés au club. C’est comme ça que les Kickers ont toujours procédé pour constituer une équipe, mais aujourd’hui là bas aussi les jeunes partent de plus en plus tôt. Alors le club cherche des solutions, par exemple il a déjà fait resigner pendant la trêve hivernale la quasi-totalité de l’effectif actuel pour limiter la casse en fin de saison.

Tout de suite on comprend que le match va être un peu spécial, car la tempête est arrivée aujourd’hui dans la région. Et ce sont les bleus, les Kickers qui vont le mieux s’accommoder des conditions de jeu, ils évoluent avec l’appui du vent en 1ere période et dès le début mettent la pression sur l’adversaire du jour Weiden.  Puisqu’il y a beaucoup de vent, une option s’impose, un fort dégagement du goal local… Une fois, deux fois, la troisième sera la bonne: un défenseur adverse apprécie mal la trajectoire (?) du ballon et le dévie exactement dans le sens de la course du goléador local qui avait anticipé le coup, celui si négocie bien son face à face avec le gardien adverse et ça fait donc 1 à 0 pour les Kickers. On joue depuis dix minutes et jusqu’à la pause les bleus continueront entre deux bourrasques à maîtriser la partie. A la mi temps le tout était de savoir comment les locaux allaient s’y prendre avec cette fois le vent contre eux. Mais  Weiden prouvera qu’il était bien inférieur, puisque quasiment pas dangereux. En face par contre avec une charnière centrale solide et complémentaire comme base, on s’évertuera à vite remonter la balle et plusieurs fois le deuxième but ne sera pas loin avec plusieurs occasions nettes enrayées par le goal adverse. Il faudra un penalty sévère mais juste, consécutif à un accrochage suite à un joli une deux joué vite et bien pour que les bleus marquent enfin le second but. Il reste un quart d’heure à jouer et l’arbitre a alors une idée pour relancer le match : les visiteurs semblant incapables de réagir, il va leur accorder un penalty suite à un grossier plongeon dans la surface. Mais décidemment les jeux étaient faits, car le seul joueur adverse au niveau, un beau gaucher marocain gâchera l’occasion et le goal des Kickers sous les vivats arrêtera l’envoi. Ensuite jusqu'à la fin, les bleus continueront de se montrer dangereux sous l’impulsion d’un jeune attaquant rentré en 2eme mi temps, du genre teigneux et habile balle au pied. Puis au coup de sifflet final, une belle ovation du public et une dernière fois l’hymne du club à donf…

kickers2

On remarquera alors que les joueurs comme au début du match, et comme à la mi temps, viendront saluer longuement le kop local. L’un des joueurs montera même au grillage et empruntant un mégaphone aux supporters fera chanter la tribune, ça se terminera sur la pelouse par une sorte de pogo exécuté par les joueurs : Super !!!

Chez les Kickers un match quelque soit le résultat n’est pas terminé, il faut ensuite se rendre juste derrière le stade où une caravane fait office de bar. Des tables et des chaises en plein air et en avant pour la saucisse avec c’est possible : Un ouzo… Un bel espace pour passer un bon moment après le match, mais malheureusement ce jour là à cause du vent les lieux se videront plus vite que d’habitude aux dires des habitués. Il faut dire que le stade est situé sur une des nombreuses collines qui entourent la ville et ce n’était pas le meilleur endroit pour se protéger des intempéries…

kickers3

Conclusion : Si vous êtes de passage dans la région de Stuttgart, n’hésitez pas à aller voir un match des Kickers. Un club de traditions, dans un stade à l’ancienne, bien loin heureusement du football qu’on voudrait nous faire avaler aujourd’hui. Et même si les résultats actuels du club font le désespoir des fans qui assistent  désabusés au glissement de leur équipe favorite, vous passerez là bas un bon moment. Alle zusammen mit die Kickers !!!

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans ARTICLES DIVERS
commenter cet article

commentaires