Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 12:52

Compte rendu de la rencontre Epinal - Colmar (0-0)

 

Une fois arrivé dans les Vosges pour voir des amis, pourquoi ne pas en profiter un peu plus? On aime le foot, on aime le Red Star, alors la decision est vite prise de faire un petit détour d’espionnage à Epinal pour assister au choc contre Colmar, le "classico de l’Est".

 

Comme la veille à St. Ouen, un déluge commence à tomber une heure avant le coup d’envoi. Voila une bonne idée (c’est-à-dire réserver une chambre dans un Etap à un kilometre du stade) qui devient superflue: la promenade jusqu’au stade tombe dans l’eau, faut y aller en voiture. Le stade de la Colombière se trouve en face du Camping municipal, ce qui décrit bien la priorité de la signalétique spinalienne. Qui devrait d’ailleurs changer, vu la montée des locaux en National et les conditions météos, naturellement. La tribune est bien garnie pour ce derby, côté droit, bon nombre de supps alsaciens tout en vert qui ont fait le déplacement, pour le reste, on ne sait pas trop, comme le public reste assez réservé (mis à part la minute d’applaudissements en hommage à un jeune décédé récemment). De la tribune en face, par contre, on entend la grosse caisse et un seul brave encourager les bleu et jaune. Et nous? Ben, on aime le foot et on aime le Red Star…

 

La pluie continue, ce qui donne au match un air de water polo. Au moins, on verra des gestes techniques inédits. Exemple? Pour se défaire tranquillement d’un attaquant spinalien, un défenseur des visiteurs veut donner à son coéquipier lateral, mais comme le ballon s’arrête au bout de trois mètres, le mec le rattrape et finit donc par jouer une sorte de une-deux avec cette énorme flaque. Sinon, ça essaye de jouer au ballon le mieux possible. Mais le promu, solide derrière, et les visiteurs, plus mûrs dans la construction, se neutralisent parfaitement pour une première mi-temps qui manque pourtant pas de divertissement dans la tribune: La pluie ne s’arrête toujours pas et on aura droit à une bonne douche à plusieurs reprises. On observe sceptiquement le toit de la tribune qui, tout en bois, a certainement vu de meilleurs jours. Mais le danger vient par derrière, comme une partie de l’arrière de la tribune est ouverte. A cause du vent, les averses tombent donc directement dans le dos des spectateurs, qui, du coup, commencent à rouvrir leurs parapluies. Ah! On aime le foot, on aime le Red Star et on aime aussi l’été!

 

La deuxième mi-temps s’annonce un peu plus animé avec plusieurs occasions des deux côtés, surtout après des coups de pied arêtes. Il y aussi des actions surprenantes comme un centre colmarien qui heurte la barre transversale. Mais manque de fraîcheur physique, manque de volonté de prendre des risques, les visiteurs reculent de plus en plus et les spinaliens dominent la fin de rencontre. Surtout Goncalves, petit gabarit, arrive un peu à semer la panique chez les colmariens. Mais une fois il est remplaçé, les bleu et jaune se contentent de chercher leur seule pointe souvent excentré avec des longs ballons à la Crouch. Comme le gardien alsacien ne se montre pas à l’aise en glissant le ballon une nouvelle fois, les locaux se procurent encore une énorme occasion. Mais le tir excentré ne trouve pas les filets (vides). Les score reste donc nul et vierge, ce qui n’étonne pas, vu une certaine prudence d’ailleurs parfaitement illustré par les deux entraîneurs après le match dans Vosges matin: L’un déclare que débuter à domicile en tant que promu n’est jamais facile, pendant que l’autre souligne que les promus seraient toujours difficile de jouer à cause de leur confidence après être monté…

 

Et nous? Ben, comme on aime le foot et le Red Star, on va revenir le 3 mars prochain.

 

Joachim 007

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires