Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:12

Entre désespoir et résignation…

 

L’association des supporters masochistes du Red Star 93 s’était donné rendez vous en cette fraiche soirée d’octobre devant l’Olympic pour aller encourager les gars à l’étoile rouge et espérer un miracle à Beauvais.

 

Début des vacances oblige, la sortie de Paris est un peu difficile et ça nous laisse donc le temps d’échanger sur des sujets aussi variés que l’immigration bengali, le traité de Maastricht et les caractéristiques physiques des Lensois. Bref, on préfère ne pas penser au football.

Arrivés au Beauvais, nous retrouvons toute la petite troupe et on se cale en parcage visiteurs. On a le droit à la sécu « formule club », en gros des mecs de 50 kilos avec un gilet jaune et un talkie walkie Mattel qui parlent un langage que nous ne comprenons pas.

 

Ah la  Picardie…si proche et si lointain en même temps.

 

Doukantie a choisi d’aligner une équipe plutôt rugueuse avec Doumbia et Ben Djemia en milieux excentrés.

 Le Red  fait plutôt un bon début de match, Gorgelin est rassurant sur les centres adverses et l’équipe semble bien en place. A la 15e minute, suite à une belle action de Doumbia et une remise pleine d’à propos de Ben Djemia, Malfleury ouvre le score.

 Beauvais pousse mais les vert et blanc s’accrochent et ne lâchent rien. Cependant nous perdons beaucoup trop de ballons sur des approximations techniques : contrôles ratés, passes pour Casper le fantôme, etc…

A la suite d’une relance foireuse de Clément, complètement hors sujet tout le match d’ailleurs, on se prend un pion du futur héros de la soirée, le dénommé Créhin.

 

Et là sur l’engagement, surprise, on en plante un direct : à la suite d’une combinaison entre Malfleury et Marlet, c’est Doumbiaaaaaaaaaaaaaa qui vient tromper Stéphane Lucas.

Toute la tribune saute de joie, saluant comme il se doit ce moment d’histoire.

On mène donc 2 à 1 et on se dit qu’en tenant jusqu’a la mi temps il y a peut être moyen de gratter un nul.

 Malheureusement Créhin n’est pas d’accord et place son coup franc dans la lucarne de Gorgelin. Ça fait donc 2 partout à la pause et si nos lacunes sont criantes, les joueurs font preuve de combativité et face à une équipe pas transcendante et fragile défensivement comme Beauvais, ça nous permet encore d’espérer.

 

 

Le début de la 2e période est difficile, Berthomier se fait maltraiter sur chaque ballon et nous reculons de plus en plus. La fatigue aidant, nos faiblesses sont de moins en moins compensées par notre bonne volonté et peu après l’heure de jeu nous encaissons un 3e but.

Assez bizarrement alors qu’il n’y a à ce moment qu’un but d’écart, plusieurs joueurs semblent totalement baisser les bras à partir de là et encaissent un 4e but. La palme revenant à Clément qui sort du terrain en marchant alors que l’équipe est menée de 2 buts. C’est vrai qu’il ne faudrait pas s’affoler, c’est juste la 10e défaite en 13 matchs, il n’y a pas le feu au lac…

On aura quelques occasions de revenir au score mais sans réussite et c’est donc sur une défaite logique que se conclut le match, merci tout de même au petit Gorgelin sans qui on aurait pu en prendre 6 ou 7.

 

Nous repartons donc vers Paris dépités et on se prépare doucement à retrouver Villemomble, Drancy et tous nos amis l’année prochaine.

Doukantie ne peut pas faire de miracles, objectivement plusieurs joueurs n’ont pas du tout le niveau pour jouer en National et ce malgré leur bonne volonté. D’autres apparaissent trop friables mentalement pour tirer l’équipe vers le haut en cette période de crise.

Hier seuls Malfleury, Guyon, très bons, et à un degré moindre Marlet et Allegro ont surnagé.

Ce n’est pas assez. D’ailleurs personne n’a accablé les joueurs, conscients de leurs trop grandes limites pour jouer à ce niveau.

 

Par contre on se demande encore comment on a fait pour se prendre des quenelles pareilles par des agents qui doivent bien rigoler et on se questionne beaucoup sur le rôle de Mr Bertone dans l’échec du recrutement.

 

Qu’est ce que tu veux faire avec Kebe ? Bah… l’emmener à Lourdes ?

Sur la route du CFA, vendredi 21 Octobre 2011…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires