Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:04

C’est avec des sentiments sportifs contradictoires que nous avons pris l’avion: l’inquiétude d’abord, dû au contexte corse que beaucoup m’ont décrit à juste titre comme particulier, et un sentiment d’euphorie à l’idée d’aller soutenir nos couleurs si loin et de voir notre Red en découdre avec ce club réputé quasi imprenable chez lui. Nous allions voir un vrai test certes pas décisif mais révélateur. Après avoir rejoint Vincent, tout surpris d’avoir voyagé aux cotés du club et visité le vieux port pour s’imprégner du lieu ( photo ci-dessous ), direction le stade Erbajolo. Une véritable mission tant le stade est excentré dans une zone industrielle, où le seul moyen d’accès est de longer une nationale. Après s’être perdu plusieurs fois tant les explications des gens à qui l’on a demandé notre chemin étaient en gros : « tous les chemins mènent à Erbajolo vous savez »…nous arrivons au stade pour l’échauffement. On sent les joueurs très motivés. L’accueil a été bon, nul besoin de billet pour nous…Le stade est vraiment champêtre ( ci-dessous ).

Le CAB attendait la grosse affluence, il n’en sera rien, à peine 300 spectateurs au final. France 3 Corse a fait le déplacement pour filmer et Visiofoot suit les joueurs, façon des « Yeux dans les Verts », une bonne idée. Un troisième supporter, Christian est présent et vient nous saluer, il habite en Corse du Sud et c’est un grand ami de Ben.

 

Le match démarre dans une ambiance terne, on se dit que ce n’est pas plus mal…
La 1ere MT est équilibrée, Bastia se procure la 1ere occasion nette, un tir qui frôle le poteau…Les joueurs de Bastia combinent bien, semblent se connaître parfaitement jouant simplement et proprement à une touche de balle. Notre but de toute Beauté ( ci-dessous ) arrive au bon moment pour calmer le CAB qui prenait légèrement l’ascendant en touchant le poteau sur une bonne tête bastiaise. Notre défense en première mi-temps a fait bonne garde en repoussant sans Fiori-ture (spéciale dédicace) les nombreux coups francs obtenus par le CAB. Nos latéraux ont eu beaucoup de boulot car Bastia écarte beaucoup notamment sur leur flanc gauche. Mi-temps 1-0 et c’est pas un hold-up. Macalou, auteur d’une bonne première mi-temps est dans le collimateur de l’arbitre de manière excessive et sort par précaution permettant à Yo de faire sa rentrée, précieux par son engagement et son jeu de tête.

Au retour des vestiaires, qu’ils ont quittés rapidement, visiblement remontés, les bastiais repartent pied au plancher et vont mettre 2 minutes pour égaliser. Germain, masqué par une forêt de joueurs, ne peut rien sur une frappe des 16 mètres, sur un corner mal dégagé, pas puissante mais remarquablement placée. On a du mal, on joue bas jusqu’à la volée superbe de Ngam à la 55eme, délogée de la lucarne par le gardien on ne sait comment et reprise sans succès dans un angle impossible par Doukantie. Mené 2-1 aurait changé pas mal de chose, mais Le Red va mieux et fait jeu égal, mais va encaisser un but sur un corner encore une fois bien tiré, déposé sur une tête corse. Maîtriser les coups de pieds arrêtés est vraiment un plus….Nous, on en mène pas large d’autant que les tribunes se réveillent en demandant des cartons à tout va et c’est là où le coaching va intervenir judicieusement. Nkoum très actif et décisif, victime d’un véritable attentat le long de la ligne et sous les yeux d'un l’arbitre de touche stoïque, commence à être agacé et comme c’est son match de reprise, sort peu après...Les entrées de Beziouen et de Kebe furent au combien bénéfiques, le premier pour conserver d’avantage le ballon et le second…a été l’auteur d’un but superbe d’avant centre sur une passe lumineuse de Doukantie, plein de sang froid pour son premier match et comme il le dit lui-même: "c’est exceptionnel !!!"

On peut dire sans exagérer que l’arbitrage fut maison mais le mérite des joueurs a été de ne pas donner le bâton pour se faire battre malgré de nombreux coups reçus sans réaction arbitrale: Yo, Nkoum et Germain peuvent en témoigner. Le Red a été plus puissant, plus vif et les bastiais se sont souvent retrouvés par terre. Cela a donné trop de coups francs un peu généreux et comme ils ne les tirent pas trop mal...
Le public du CAB est chambreur, réagit aux fautes adverses en réclamant des cartons à tout va mais n’encourage pas vraiment son équipe d’ailleurs on entendait les joueurs se parler sur le terrain, on aurait dit qu’ils étaient devant leur téléviseur, un se permettant des blagues vaseuses à deux cents du style « couscous va chercher la balle »....Je précise qu’un abruti ne fait pas une tribune.
La fin du match fut crispante avec des arrêts de jeu interminables et injustifiés, les deux équipes étaient proches du KO avec des mouvements francs de part et d’autres mais ce sont nos joueurs qui peuvent exultés! Ce groupe fait preuve d’une solidarité sans faille et ne lâche rien, ça discute, ça s’encourage et ça fait plaisir à voir.
Mention spécial à Mr Doukantie, dans tous les bons coups, il possède une qualité de passe qui peut faire la différence à tous moments et à Mika Germain pour l’ensemble de son œuvre et notamment ses deux énormes parades en fin de match à dégoûter un bastiais de remanger du brocciu…

 

Après le match, nous sommes allés à la collation d’après match sur invitation des joueurs et du président sympathique du CAB, charcuterie corse et pizza au fromage de brebis, le brocciu, que notre ami Cicco aime tant préparer à ses amis -d’ailleurs nous ne l’avons point vu à Erbajolo, occupé avec ses jeunes du coté de la Corse du sud- de quoi nous remettre de nos émotions, joie, crainte, dépit, et finalement soulagement. On est même reparti avec un cadeau du président, un petit fanion du CAB. Après avoir discuté avec les joueurs visiblement soulagés, on a parlé avec des spectateurs forts gentils, pas forcément supporters inconditionnels du CAB, et avec le superviseur de la ligue corse qui nous a parlé de l’animosité entre clubs du nord et du sud de la Corse, un classique. Il avait une forte sympathie pour le Red et son histoire, citant au passage des grands noms des années 70. Le délégué du match, d’une neutralité exemplaire, nous a quant à lui gentiment proposé de nous amener à Furiani voir le Sporting contre Rodez et nous a offert une place grâce à sa licence d’arbitre, voulant peut être nous rendre un peu de ce que la région parisienne lui a donné...sa femme.

 

C’est en totale décontraction et avec une joie non dissimulée, lorsque notamment le speaker du stade a annoncé que le CAB avait été tenu en échec par le Red Star, que nous avons assisté à ce match nul 0 - 0. Ce n’était pas le week-end du foot bastiais…Par contre il y a de la furia à Furiani avec ses 4000 spectateurs qui poussent. Ensuite on a fêté ça dignement dans un bar où le patron supporter du Sporting nous a offert pas mal de Pietra, une bière corse au bon goût de châtaigne, réjouit que le CAB termine marron dans ce choc de CFA.
Pour finir, nous apprenons que l’arbitre de la rencontre loge dans notre hôtel, et nous comprenons pourquoi il aime tant venir à Bastia, le restaurant de l’hôtel étant une merveille parait-il. Mais pas question de le réveiller avec nos chants ça ne se fait pas……
Nous sommes repartis avec la conviction que les joueurs sont déjà tournés vers le match de Lille et c’est ça de vrais compétiteurs ! ( ci-dessous )

Merci à Yo pour son dentifrice !

Je mets l'article de Corse matin qui est par endroit assez drôle....

 

Clovis

port de bastia

tribune erbajolo

l'apres match

article de corse matin

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article

commentaires