Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 09:09

Cette saison, l’Est semble plutôt bien réussir au Red Star. Après les victoires à Colmar et Forbach avec le plus petit des résultats, on espèrait donc une continuation à Besançon, et aussi un peu plus de jeu, dont l’absence contre Colmar en infériorité numérique était plus rigolo (surtout à la fin) que durant la piètre performance contre l’avant-dernier de CFA 2 en Coupe. L’avant-dernier du National pour sa part se révèle à la portée du Red Star tôt dans le match. Mis à part les coups de pieds arrêtés, décidément un de leurs points forts, les Bisontins n’arrivent pas à mettre en danger le but audonien excepté à deux, trois reprises. Et durant les autres situations dangereuses, l’excellent Bouet assure pour que le compteur local reste bloqué. Somme toute, l’équipe se montre plus forte, plus solide et plus sûre d’elle que dans les matches mentionnés.

Lors d’une journée à l’unisson avec quasiment que des matches nuls des concurrents, tout semble donc prêt pour une autre victoire dans les arrêts de jeu. Les équipes se neutralisant durant une heure de jeu, plus on approche la fin de la rencontre, plus les Audoniens trouvent les espaces dans la défense des locaux. Mais à l’instar d’un cygne égaré, soudain apparaissant dans la nuit pluvieuse Bisontine, mais devenu aveugle devant le panneau d’éclairage, le Red Star manque de clairvoyance dans les dernières actions pour s’envoler avec les trois points. En gaspillant les contres (dû à un manque de dernière passe, trop d’individualisme ou de maladresse dans la finition), plutôt qu’en manquant de chance (frappe de Marlet sur la barre en première mi-temps) on n’aura finalement pas à se plaindre avec le résultat nul. En effet, avec un peu plus de détermination et de courage, les Audoniens auraient finalement pu transformer un résultat positif en un pas important vers le maintien sans trop de mal.

À retenir donc plutôt des exploits personnels: (l’excellente rentrée de Bouet, le travail assidu et parfois inspiré de Touati, la régularité d’un Allegro encore énorme et la solidité de Cérielo), mais aussi les diverses curiosités: un attaquant adverse avec un seul bras (Brisset), aussi étonnant qu’impressionnant à ce niveau, plusieurs spectateurs Bisontins fair-play qui applaudissaient le kop audonien en sortant après le match, la section d’Est qui reconnaît les joueurs du Red Star grâce à la télé, le cygne déjà mentionné, l’effet domino humain en étant debout sur les sièges en plastiques, le bar d’après match qui s’appelle “le Vélodrome”, mais dont les photos accrochées montrent pour la plupart de la boxe, et… finalement, le premier nul après 21 journées. On verra dans quatre mois si ce point aura été suffisant pour se maintenir.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires