Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 10:07

Victoire méritée pour l’équipe qui semble bien être le boss du championnat, bien au dessus en tout cas des autres prétendants observés à Saint-Ouen excepté peut être Nimes. Malgré une égalisation rapide sur un penalty bien tiré par Sabin le Red a séché samedi soir à Bauer.

 

Il n’y a pas de honte à cela, car l’adversaire du jour possède un jeu collectif de qualité et dans chaque ligne des joueurs qui évolueront sans problème au niveau supérieur la saison prochaine. En particulier elle peut compter sur des attaquants de classe, comme son buteur Hebras ou encore l’excellent Durak auteur par exemple d’une frappe magnifique sur le poteau alors que le Red semblait tout près de craquer en seconde période.

 

Dès le début du match on a senti qu’en face c’était du lourd, ajouté à cela une erreur inhabituelle de Bouet sur une frappe puissante d’un attaquant Niortais et l’affaire devenait encore plus délicate. Mais on le sait l’équipe à désormais une autre assise, ce qui lui a permis de faire pratiquement jeu égal en première période grâce à sa solidarité. Bien qu’au nombre d’occasions et de tirs cadrés les Chamois menaient déjà aux points, mais sans dommage conséquent juste que là. Avec évidemment Allegro dans le rôle principal, les Verts ont donc confirmés leurs progrès qui font d’eux une équipe tenace, une équipe qui ressemble désormais à quelque chose après les pénibles premiers mois du championnat.

 

Mais la deuxième mi-temps commençait comme le match, les Niortais accentuaient leur emprise sur la partie encore et encore, et comme souvent Hebras marquait face à l’étoile rouge… Et cette fois si les Verts n’auront pas la force de revenir, même si ils ne lâcheront pas l’affaire. Le goal Niortais n’aura pas un seul arrêt digne de ce nom à faire, les séances de confiscation du ballon par le leader seront de plus en plus nombreuses et de plus en plus longues à mesure que le match se déroulait. Seul bémol peut être, en ne marquant pas un troisième but malgré plusieurs occasions franches Niort s’exposera à une égalisation « maison » : sur une balle arrêtée à quelques minutes de la fin par exemple mais: Nada… Courir après la balle fatigue et ça se paye souvent en fin de match.

 

Après le nul face au Paris FC, le Red a donc encore perdu des points à Bauer ce qui l’oblige presque obligatoirement à aller gagner à Bayonne samedi prochain. Ce sera malheureusement encore sans Malfleury dont le punch et l’efficacité ont manqués c’est évident, et cela malgré que devant l’association Gagnier/Sabin ait bien fonctionné. Mais on l’as dis, sans ballons exploitables c’est bien plus difficile pour les attaquants. Et cela surtout par la faute d’un milieu de terrain qui s’est fait mangé par ses vis-à-vis, et dont certains joueurs ont affichés des grosses lacunes techniques et tactiques. Il n’y avait pas de leader dans ce secteur de jeu samedi soir et ça ne pardonne pas face à un adversaire de ce niveau.

 

Pour terminer on salut l’excellente initiative du Club samedi, avec un lever de rideau qui a rappelé de bons souvenirs aux anciens, et qui de plus a vu les 15ans du Red Star victimisé le PSG sur le score sans appel de 7à2 !!! A renouveler…

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires