Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:54

Le Red Star vient de négocier magnifiquement son virage extérieur de 4 matchs. Après la victoire à Sannois, tout le monde a eu 15 jours pour bien comprendre le contexte de l’époque : si on gagne les 3 suivants à l’extérieur, on sera dans les meilleurs conditions pour recevoir Bastia.

Chacun fait ce qu’il peut comme il le sent. Pour mister Haddad, l’engagement est simple : prime de 1000€ si 3 victoires. Dimanche à Lille, les joueurs avaient donc cette carotte encore sous le nez.

 

Ce sont au moins 70 supporters audoniens qui se rendent donc par tous les moyens au stadium Lille Métropole Annexe. Car organisé par le club (merci la Mairie), voitures et train même. Tout ce beau monde est accueilli par une sécurité de haut rang. Fouille, parcage…ça fleur bon la ligue 1 et cette fois, pas de gros con comme à Compiègne.

 

Il fait chaud et comme d’habitude chez les pros, pas de buvette. Certains comme l’équipe de J-Luc (alias ici c’est 9-3) avaient prévu le coup, ce qui a donné lieu à l’ouverture d’un bar clandestin au fond du car. Du bon jus qui finit par rendre chaud et joyeux mais qui fait pisser plus que d’habitude (on a eu droit à de drôles d’arrêts pipi) !

 

Le match commence avec la même paire d’attaquant qu’à la fin du matche à Compiègne Ngam-Sabin. Certains ruminent contre Ngam, certes moins bon, mais toujours plus vaillant que le seul attaquant du banc, j’ai nommé Arquin le bougre au soi-disant potentiel. La défense est la même avec Rangoly à gauche, où il est bien meilleur (dixit Yannick la bible).

Lors des 20 premières minutes, la charnière joue à se faire peur avec des erreurs et des errements dans le placement. Le remuant 9 de Lille perturbe un peu. Des situations futiles deviennent chaudes mais heureusement, encore une fois, Germain et la maladresse des adversaires nous épargnent.

Ensuite, le Red se remet dans le sens du jeu et pilone un peu vers Sabin. Quand on pose le jeu, ça va mieux. On se créer des corners et des bonnes situations. Une magnifique frappe de Beziouen à la 30ème est à retenir.  Ce bon cycle est très bien payé par un But de Ngam à la 35ème. Un coup franc de l’omniprésent Beziouen repris par Marie aux vingt mètres de la tête. Le ballon est décalé sur Ngam qui crucifie le portier Lillois. Explosion dans la tribune verte. L’ambiance, déjà énorme dans la tribune, est à son comble.

 

Depuis le début de saison, quand le Red marque tôt, il joue mieux. Cela se vérifiera à Lille aussi. Une frappe du gigantesque Sabin frôle le poteau, Nkoum tente un déboulé mais sa frappe n’est pas assez précise. Côté lillois, pas grand chose à se mettre sous la dent.

 

La mi-temps est sifflée. Même assoiffé, les supporters arrivent à faire des plans sur la comète nommée « fin de match».

Lors de la seconde mi-temps, le Red Star utilisera sa culture de la conservation du résultat (dixit M. Haddad). On ne sait pas trop ce que cela veut dire mais c’est vrai qu’on mène souvent 1-0, et qu’on n’est pas foutu de tuer le match tout en étant capable de tenir ce petit score.

Finalement, seuls les électrocardiogrammes sont mis à rude épreuve.

Le Red Star aura plusieurs actions mais sans conclusion. Doukantie et NGam ratent tour à tour l’occasion de tuer le match. Doukantie seul aux 10 mètres, avec une excellente feinte de NKoum, frappe au dessus. NGam se lance lui dans une chevauchée fulgurante dont la frappe finale passe à côté.

Lille ne joue pas assez solidairement pour pouvoir réagir avec efficacité. Certains joueurs se grondent, d’autres la joue solo. Le 8 (entre autres) veut tellement se montrer qu’il va chercher la balle dans les pieds de son libéro juste pour se montrer.

Le métier de Doukantie et NSingui permet aux audoniens de conserver les ballons très haut.

Bref, les lillois abdiquent vers la 85ème et le Red file donc vers son quatrième succès de rang. En toute fin de match, Fardin file lui au but et rate de très peu. C’est dommage, on se dit qu’il en méritait un, comme Marie la semaine passée.

 

Le car, rempli par des supporters et supportrices âgés de 7 à 77 ans, rentre joyeusement. Tous les entraîneurs bis (et il y en a !) y vont de leurs analyses.

Les échanges sont riches.

Neil nous remémore un certain retour en car depuis le Nord, il y a 30 ans, temps de l’équipe de la bande à Massard… Un autre nous sort des photos de la fin des années 80 avec Sabin, tout minot dans sa tenue du Red, déjà.

Le Red Star, c’est vraiment toute une histoire !

 

Concernant la prime pour les joueurs, c’est quand même con que le club, avec son armada de communicants, ne soit pas en mesure de rester discret sur le sujet. Sans faire d’histoire quoi !

En tant que supporters, on aime pas ces histoires là, on préfèrera parler de la prime à la victoire. En CFA celui qui monte est très très souvent celui qui gagne le plus de match. Le Red vient donc de toucher au niveau des points et du classement sa prime de 4 victoires. Pourvu que ça dure !

 

Amis lecteurs, sentez !

C’est le parfum de Mai, celui que tous les supporters rêvent de sentir à cette période de l’année, ON JOUE LA MONTEE !

 

red_st10.jpg10 mai 1981 à Arras.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article

commentaires