Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 12:36

Le succès obtenu au stade Léon Bollée clôt enfin la saison, dans ce stade voué à disparaître puisque bientôt le MMA Stadium verra le jour au Mans le Red s’est imposé face à une équipe mancelle qu’on annonçait très jeune, mais qui s’est avéré en fin de compte également assez talentueuse.

 

C’est devant à peine 200 spectateurs dont plus d’une quarantaine de supporters du Red Star que la partie débute, et après seulement deux petites minute de jeu on assiste à l’ouverture du score pour les verts et blancs sur une magnifique frappe de Fabien Debray de retour dans l’équipe. Sonnés les manceaux vont ensuite courir la plupart du temps après le ballon pendant une bonne demi heure. Sous l’impulsion du buteur, mais aussi avec un Delaneuville quasi parfait dans son jeu court comme long et un Ribadeira efficace et élégant balle au pied le Red déroule et confisque le ballon. Mais le deuxième but ne vient pas, la domination audonienne s’atténue et les occasions franches sont finalement rares excepté pour Koudou qui gâche un face à face presque idéal en envoyant son lob de très peu à coté. Alors les manceaux dans le dernier quart d’heure commencent à desserrer l’étreinte et s’approchent à chaque action un peu plus près du but de Pinoteau. Bref quand la mi temps arrive on est un peu dans l’expectative, un but d’avance c’est finalement bien peu avec une équipe dont on a toujours du mal à saisir la motivation réelle même au mois de mai… Dans la tribune sous l’œil noir d’un responsable sécurité bien trop zélé, la chorale des poumons d’aciers venue encourager le Red reste malgré tout confiante. Certes il n’y a rien à boire et à manger dans le stade (Bravo une fois encore à la légendaire hospitalité des clubs pros), mais les autres résultats de la soirée sont pour le moment favorable et on se dit qu’en contre il y aura quelques opportunités à saisir.

 

Problème: la seconde période commence comme a terminé la première, sauf que les manceaux sont beaucoup plus incisifs sous l’impulsion du numéro 12 qui sème le trouble dès qu’il reçoit la balle. En face à part une grosse opportunité suite à un coup franc mal conclue par Inkango, pas grand-chose de consistant. Et malheureusement un peu après l’heure de jeu, suite à une faute non sifflée sur Ribadeira qui aura sur le coup le tort de s’arrêter de jouer les locaux égalisent grâce à une frappe canon de leur avant centre. Tout est donc à refaire puisqu’un nul risquerait de ne pas suffire pour assurer mathématiquement le maintien.

Les rouges s’offrent dans la foulée quelques opportunités, mais sous l’impulsion d’une charnière centrale efficace le Red s’arc-boute et réussi à passer sans encombre la période de domination mancelle. Puis heureusement à un quart d’heure de la fin, sur un coup franc bien tiré (encore) par Ribadeira, et suite à une première tentative repoussée par le goal manceau Mete s’arrache et catapulte le ballon dans les filets. C’est de nouveau l’euphorie chez les fans audoniens mais la rencontre n’est pas encore terminée, la preuve quelques minutes plus tard suite à une action aux abords de la surface du Red : les manceaux jouent en passes courtes et décalent idéalement un partenaire qui seul face à Pinoteau échoue sur ce dernier auteur sur le coup d’une parade importantissime. Jusqu'à la fin du match l’équipe fera ensuite ce qu’il faut pour ne plus être mise trop en danger, avec un Abissonono combatif et auteur de plusieurs belles sorties balle au pied, mais aussi en faisant de nouveau bien tourné le ballon. Evidemment au coup de sifflet de final  ça sera un vrai soulagement, puisque cette nouvelle victoire à l’extérieur entérine (enfin) le maintien au terme d’un parcours chaotique et stressant.

 

En conséquence le Club peut donc dés maintenant préparer la saison prochaine, qui sera si la réforme annoncée du championnat se met en place, d’une importance vitale. C’est mieux bien sur, car il serai stupide de nier les conséquences défavorables dans laquelle a débuté et par enchaînement s’est déroulé la saison qui s’achève. Mais ça ne doit pas non plus constituer une explication définitive à ce que l’on a vu et vécu tout au long de la compétition avec des joueurs inconstants, un fonds de jeu limité, et donc à l’arrivée des résultats trop irréguliers.

Et pourtant, en car ou en voiture, il y avait encore au Mans plus d’une quarantaine de supporters pour encourager tout au long de la rencontre l’équipe. C’est unique à ce niveau et encore plus en région parisienne, mais la patience et la passion ont des limites: On espère sincèrement  pour Patrice Haddad présent au match samedi, que lui et le staff technique sauront en vue de la saison prochaine faire enfin les bons choix.

Car derrière le discours présidentiel « qui s’inscrit dans la durée », il y a la réalité : le temps qui passe, l’investissement qui ne paye pas, les résultats qui stagnent, l’engouement qui s’érode… Bientôt à ce rythme le Red pourrai devenir au mieux, un bon vieux club de CFA et ça serait un terrible gâchis.

 

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2009-2010
commenter cet article

commentaires