Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 22:01

Martigues le chemin du Paradis:


Si la banlieue c’est morose, c’est dans un stade inconnu mais face à la mer que les petits hommes verts débarquaient en ce samedi 3 Septembre dans la cité appelée communément la Venise provençale.

La rencontre débute bien avant 20h avec un rassemblement patchwork étonnant tissé  de blancs becs du 9-3,  de vacanciers venus en voisins tout comme les autochtones, un ancien audonien installé à Nîmes qui offre la tournée la bas pour le match retour et surtout les grenoblois venus en J9 flambant neuf ! 

Le fameux front de mer tant désiré par Darch, lieu de rendez-vous de toutes les obédiences supportrices, s’il n’est pas à la hauteur est cependant l’occasion de retrouvailles et de grandes discussions genre Eugène Saccomano.

Il est temps de rejoindre le Stade Turcan, situé chemin du Paradis où l’on ne s’attend pas à une partie de plaisirs face aux locaux martégaux invaincus sur leurs  terres depuis Décembre 2010.

Après un accueil très sympa et une prise en charge par les stadiers tout le joyeux groupe de supporters se retrouve sur un côté de la tribune principale sous l’œil incrédule des joueurs et staff qui ne s’attendaient sûrement pas à voir débarquer autant monde pour un tel déplacement dans le grand Sud.

Après avoir félicité Coach Athos qui nous remercie à son tour de notre présence (pendant que nous déplorons l’absence  de la mariée…), le match débute avec une défense new-look côté vert Ceriello à droite Kebe à gauche et un axe Bisso-Clément et le tout nouveau gardien Gorgelin. Durant la première période on s’aperçoit vite que le choix du Grec de placer Allégro véritable métronome (avec Dieye) devant la défense est judicieux même si le Captain Bisso ne brille pas par des relances genre coup de pied à suivre dans les 22 adverses.  Et comme devant,  seul, notre attaquant buteur de poche est capable d’apporter le danger (Gohiri est encore en rodage) on se dit qu’atteindre la mi-temps sur un score vierge serait idéal car mise à part une tête locale sur la barre, le Red après 20 minutes plutôt timorées fait jeu égal et pose le jeu mais sans véritable danger et sans véritable numéro… 9.

La reprise ne verra pas un changement de rythme des provençaux et bien au contraire, les Redstarmen prennent le jeu à leur compte avec quelques beaux mouvements. Le Kop pousse de plus en plus (non pour couvrir le tambourin local) mais simplement parce l’on se prend à croire à un nouvel exploit de notre goléador. Et ce que tout le monde espérait arrive avec un déboulé côté droit de Mister Malfleury qui s’en va tout seul comme un « grand » crucifier le gardien martégal.

Encore 20 minutes à tenir pour signer une première victoire à l’extérieur et toujours cette belle maîtrise affichée par nos joueurs qui contiennent sans soucis les attaques adverses (avec l’aide du poteau de Gorgelin). Mieux même Doumbia en toute fin de match loupe le 2ème mais il ne tenait pas à modifier les stats du début de saison (on perd 2-1 ou on gagne avec 1-0 avec 2 ou 3 barres contre nous !!)

Qu’importe la victoire est là et la communion joueurs- supporters d’après match est très sympa. Farid nous dédicace la victoire et nous donne déjà rendez-vous vendredi à Bauer pour faire fructifier ces 3 points face à Cherbourg autre concurrent de notre niveau.

Chacun reprendra sa route sur une très belle soirée un peu inespérée avant le coup en jurant « pourvu que ça dure » ! Surtout avec l’effectif encore dans les startings- blocks de l’infirmerie qui finira bien par apporter ce petit plus nécessaire pour effectuer une très honnête saison pour un promu en National.

   

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires