Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 11:54

La prime au jeu ça existe encore et c’est tant mieux :

 

pfc-0-4-RS.jpgAprès la déception de la semaine passée on se rend à Charlety sans certitudes, mais en repensant aux commentaires des copains présents à Martigues, on n’est pas non plus inquiet. Aux abords du stade à peine plus de monde devant les guichets qu’à l’arrêt du tramway situé juste en face, et pas l’ombre d’un képi, ils sont sûrement tous au parc pour une grande soirée d’europa league avec plein de stars préfabriqués sur la pelouse.

 

Ce soir donc on est bien loin de tout ça, le deuxième club de la capitale a pourtant fais les choses comme il faut avec par exemple une dose d’événementiel, soit la présentation d’un nouveau logo à l’occasion de ce derby. Mais rien à faire, le PFC ne décolle toujours pas et ce n’est pas ce qu’on à vu hier qui vas y changer quelque chose : Tant mieux.

 

Un stade désert, une composition des équipes inaudible, un kop composé d’une demi douzaine de personnes placé dans un des virages à l’écart de tous, bref un cadre cauchemardesque et un vrai scandale à l’arrivée : Ce club est quand même très correctement subventionné par la Mairie de Paris pour des résultats sportifs proche du néant, tout comme l’est d’ailleurs l’autre actuel locataire des lieux : le Stade Français miraculeusement repêché cette saison en top 14…

Mais il faut tout faire pour justifier l’existence et l’utilité de ce stade naguère fief d’un vrai grand nom du sport français : Le PUC.

 

Hier soir le Red comme à Martigues a étalé de vraies qualités : Une bonne solidarité défensive, un jeu collectif de qualité, et surtout une excellente complémentarité entre  les joueurs du secteur offensif. Il faut dire que le Coach avait vu les mêmes choses que nous face à Cherbourg, exit donc certains attaquants ralentissant le jeu, et débuts réussis pour Sall par exemple : très technique et jouant juste il a fais du bien à l’équipe. Mais le must a été le très bon match de Touati auteur d’un but splendide tout en vista et en toucher, cependant le plus dur commence pour lui : il vas lui falloir confirmer et montrer qu’il est capable d’enchaîner ce genre de performances, ce dont on ne doute pas tant ce joueur a du potentiel.

 

Le coaching a été parfait aussi, par exemple quand Doukantie de nouveau beaucoup plus précis dans son jeu hier soir, a été remplacé à la pause par Bezouien qui a amené lui ses qualités d’accélérations avec de surcroît un jeu beaucoup plus épuré que d’habitude.

Une confirmation aussi avec Malfleury qui a encore fais très forte impression, ses appels de balles et son efficacité sont des atouts précieux, si il continue comme ça il va falloir s’accrocher pour le garder...

 

Bonne prestation collective de la défense également, avec une mention pour Gorgelin qui a sans doute réalisé son meilleur match depuis qu’il est arrivé au Red. En effectuant plusieurs arrêts superbes, il a rassuré ses partenaires sur ses capacités à devenir un titulaire fiable, de plus il s’est montré très sur dans ses sorties aériennes.

 

Et puis quand au milieu de terrain, on a dans une équipe un joueur comme Samuel Allegro à la récupération c’est quand même pas négligeable… Sous son influence les verts ont dominés dans le jeu et conscient du gabarit de leurs attaquants, mais surtout de leurs qualités, ils ont pratiqués un jeu au sol rapide et direct qui a plongé dans l’embarras les grands balèzes faisant office de défenseurs adverses : un vrai  régal par instant !

 

C’est donc dans un état euphorique qu’on a quitté les lieux, état qui persiste encore ce matin, sans qu’un quelconque produit illicite y soit pour quelque chose. On a l’impression d’être toujours dans le stade ou bien sur les supporters du Red étaient majoritaires, y compris dans la tribune situé en face de celle ou était rassemblé les fans audoniens. En conséquence l’espace d’une soirée ce grand bidule tout gris qu’est devenu Charlety a vibré. Cette soirée restera forcément dans les mémoires, car hormis le résultat et la manière c’est bien au niveau de la symbolique que la rencontre était très attendue, et (ce n’est pas toujours le cas) le Red n’est pas passé à coté de l’événement, n’est ce pas Monsieur Cotret ?

 

On redoute une saison bien longue pour les personnes qui assistent courageusement il faut l’admettre aux matchs à domicile du Paris FC. Avec l’arrivée prochaine d’un temps moins clément, ils vont réellement passer de sales soirées, néanmoins le jeu pratiqué par l’équipe dirigé par Alain Mboma va les aider à mieux comprendre la signification profonde du mot mouroir. En effet a part dans le dernier quart d’heure de la première période et ce uniquement sur des coups de pieds arrêtés bien tiré par leur numéro dix, les locaux n’ont pas été dangereux et ont surtout été d’un manque d’originalité à peine croyable dans leur jeu.

 

Quand à nous évidemment on attend plus qu’une chose désormais, voir ce qu’on a vu hier à domicile. Mais pour cela il faut que les joueurs se remettent tout de suite la tête à l’endroit, car Mardi c’est Epinal une des équipes en forme de ce début de saison qui sera à Bauer.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2011-2012
commenter cet article

commentaires