Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 19:14
En présence de : Mme Rouillon, Maire de Saint-Ouen, M. Lelorrain, élu en charge de la politique sportive, M. Ledémé, directeur des sports à la Ville de Saint-Ouen, M. Beau, secrétaire du cabinet de Mme le Maire, M. Aupied, directeur administratif du Red Star FC 93, et 5 membres du Collectif des amis du Red Star, dont le président et le trésorier.
 
EN BREF
Dans le cadre d’une discussion ouverte et constructive, Mme le Maire a réaffirmé son souhait de poursuivre la réflexion engagée par la ville sur le devenir du quartier Bauer/Michelet. Cela en lien avec la réflexion globale sur la ville (Les docks notamment) et en tenant compte du mandat donné par les électeurs en 2008. Il est question d’espaces verts, de logements et d’équipements commerciaux.
Le club n’a pas pris position lors des débats sur l’avenir du stade, et confirme ainsi les propos tenus par le président Haddad lors de la réunion du 11 novembre 2011.
Les positions de Mme le Maire et du club s’inscrivent donc, dans une continuité avec les déclarations jusque-là exprimées.
M. Lelorrain, élu en charge des sports s’est inscrit, tout au long de l’entretien, dans les clous de Mme le Maire.
Le Collectif a, quant à lui, défendu ses arguments et et souhaite les faire connaître au plus grand nombre de personnes à Saint Ouen et au-delà.
 
PLUS DE DETAILS
Les membres du Collectif ont eu la possibilité de développer chacun de leurs arguments et ont apprécié l’effort d’écoute de Mme le Maire, laquelle a notamment souhaité comprendre les raisons de l’attachement des supporters au stade Bauer.
Mme le Maire a exprimé son questionnement quant à la possibilité de pouvoir rénover le stade Bauer pour les normes de la Ligue 1, si le Red Star devait un jour évoluer à un tel niveau. Elle a également évoqué les difficultés budgétaires auxquelles sont actuellement confrontées les collectivités territoriales, ce qui lui fait dire qu’un investissement privé sera nécessaire, quel que soit le projet.
Elle a néanmoins exprimé vouloir prendre connaissance du projet citoyen et poursuive le débat avec le Collectif, proposant même de faire participer ses membres à des visites de chantiers de stade afin de rechercher, conjointement, la meilleure solution pour Saint- Ouen, le Red Star et ses supporters.
Comme nous l’avons évoqué en introduction, durant la discussion avec Mme Le Maire, M. Lelorrain s’est inscrit dans la droite ligne des propos de Jacqueline Rouillon que ce soit sur les doutes quant à la possibilité de rénover Bauer ou la conviction du Maire que le destin du Red Star s’inscrit au-delà de Saint-Ouen (intercommunalité, département, région).
En sa qualité de professeur d’histoire, M. Lelorrain s’est notamment demandé si le stade Bauer disposait d’une dimension historique permettant de considérer qu’il s’agit là d’un élément du patrimoine de Saint-Ouen et des audoniens.
Les élus de l’association ayant toujours entretenu des rapports francs et directs avec M. Lelorrain et n’étant pas certains d’avoir tout compris de ce qu’ils ont entendu, les membres du collectif présents préfèrent rester sur les propos tenus par le passé par l’élu aux sports :
 
Le 10 novembre 2009 :
« Il peut y avoir facilement un stade de 15 000 places à l'emplacement de Bauer. Ce sont des problématiques compliquées et un sujet sensible. Mais le fait que le club soit toujours là, 100 ans après, montre l'importance de ce club et de ce stade. Il y a un triptyque entre Saint-Ouen, Bauer et le Red, et ces trois facteurs sont importants. » (Source : redstarfc.fr)
Le 23 mai 2011 : « J'attends qu'une étude me démontre que l'on ne peut pas continuer à Bauer. Je la demande depuis 2008 à la Maire et je ne vois toujours rien venir […] [je suis] dubitatif quant à la faisabilité financière d'un nouveau stade, évalué à 70-80 M€. » (Source : Le Parisien.fr)
Le 24 janvier 2012 : « Outre l’aspect patrimonial et historique, l’avantage de garder le stade à cet endroit est évident : nombreux sont les clubs importants aujourd’hui en Europe dont les stades sont en centre-ville et pour lesquels la question de la desserte comme du stationnement est la même qu’à Saint-Ouen : avec la fin du tout voiture, il est important de privilégier les dessertes par transports en communs. En cela le Stade Bauer, équidistant de la ligne 4 et de la ligne 13 (bientôt de la ligne 14) est idéalement situé. A ceux qui demandent des parkings il est facile de répondre que la grande majorité des spectateurs ne se rend ni au Parc des Princes, ni à Charletty ou au Stade de France en voiture […] la piste de la réhabilitation de l’existant ne peut pas être balayée d’un revers de main. […] Qui veut tuer son chien l’accuse d’avoir la rage, mais Bauer est-il incurable ? » (source : saint-ouen socialiste.fr)
 
A écouter : le Collectif invité à une émission de radio pour parler de Bauer (écouter à partir de 52’45), lien :  OpenSport
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans LE COLLECTIF
commenter cet article

commentaires