Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 11:16

Une fois n’est pas coutume, c’est à porte de Bagnolet que je retrouve les fans de l’étoile rouge. Je suis avec les durs, les rasés, bref je suis le seul de la wago à savoir qu’il existe des sabots sur une tondeuse. Let’s go, Green Army ! 

 

Le foot le vendredi, c’est pourri, c’est bien connu, donc forcément on est bloqués sur le périph’ et on met 45mn à sortir de Paname.    

Le voyage est joyeux, ça reprend nostalgie en cœur et on arrive à destination grâce à Pancho, copilote méthodique et efficace s’il en est.    

On retrouve la fine équipe qui est en pleine dégustation et la sécurité locale vient nous voir pour nous filer les places aimablement laissées par Lolo et nous escorter vers la tribune.    

Le temps de bâcher et de s’échauffer la voix qu’on se prend déjà un pion par un mec parti à la limite du hors-jeu. Le plan du Doudou avec 3 milieux tombe donc un peu à l’eau et l’équipe a du mal à être dangereuse même si on a le plus souvent la boule.Orléans opère en contre et nous fait quelques frayeurs sur des ballons donnés dans la profondeur.  

Quelques myopathes locaux viennent faire les beaux à 2 m de notre emplacement donc après de brefs échanges amicaux, la sécurité les dégage et les bleus débarquent, avec œil du tigre et main sur le flash ball qui va avec. 

Sur le terrain on est toujours aussi stériles, Sarr semble nous rejouer la même phase de jeu en boucle : j’élimine mon mec et je passe la balle à l’adversaire, Sall ne prend pas la profondeur, donc une fois de plus on s’en remet à Saint Cédric, le mec à qui on envoie des ballons foireux et dont on espère qu’il fera un miracle.    

Au milieu, le fils du psy est plus ciblé, la rançon du succès, et a du mal à se sortir de la tenaille adverse, Meliani fait plutôt une bonne première mi-temps mais s’éteindra après le repos et Ludo fait du Ludo, beaucoup de ballons grattés mais quelques-uns rendus…    

En seconde période on continue sur le même rythme et on prend un second pion, encore une fois sur un ballon donné à la limite du hors-jeu. La charnière n’est pas forcément au top, notamment Dieye qui parait moins à l’aise que contre les Corses.  

L’entrée de Lafon, Durbant et Ayivi fait du bien, on a enfin plus de solutions offensivement et étant donné que les Orléanais sont cramés, le premier nommé fout un bordel pas possible dans leur défense et finit par scorer un joli but. On se prend à rêver d’un nul mais Lafon, décidément intenable, ne cadre pas sa frappe, pourtant bien plus simple, et le coup de sifflet final sonne le glas de nos espoirs.  

Cette équipe d’Orléans étant vraiment prenable, c’est dommage. La faute de concentration du début de partie nous aura vraiment plombé. On reprend la route tranquillement avec le fan club d’Allegro, espérant que l’équipe montrera un autre visage contre Cherbourg.  

   

« Orléans ça ressemble à un spermatozoïde » P. , géographe averti, sur les chemins de la gloire.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2012-2013
commenter cet article

commentaires