Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 17:38

 

Cherbourg donc, ou plutôt Cherbourg-Octeville vient rendre visite à Bauer.

Bienvenu à nos amis de la Manche.

Cherbourg, ville de Jean Marais, de Jacques Rouxel (pendant ce temps les shadoks pompaient pompaient, pompaient) et pour le foot, la ville de Wilfried Gohel, et oui!

 

Bon, le club niveau renommé, c'est pas leur faire insulte que les descendants du Stella ne sont pas trop trop vus à l'échelle nationale.

De beaux parcours en coupe de France quand même, quelques années de professionnalisme en en D2 dans les années 60.

Un bon club quoi.

 

And Now Ze Match!

Qu'en retenir...

Commençons par la fin, car je sais que vous connaissez tous le résultat 3-0.

Donc une belle et large victoire des verts.

 

Le match je le déroulerai en 3 temps :

  • 1ere moitié de la première mi-temps : round d'observation dira-t-on, un Red Star bien en place, Cherbourg en défense, prêt à contrer. Maturité du Red Star qui prend le jeu légèrement à son compte sans trop se découvrir.
  • 2e moitié de la première mi-temps : là, franchement, le Red Star a force vouloir gérer en a oublié tout ses basiques et clairement s'est endormi. Heureusement, franchement, heureusement que Cherbourg n’était que trop peu ambitieux dans le jeu, parce que là; ils avaient la place pour faire mal aux Verts
  • 2e mi-temps : Le Red Star se réveille (à cause du but refusé à Allégro?)  pèse physiquement, plante une première fois et là le plus dur est fait. Cherbourg est obligé de se découvrir un peu et pan 2 autres pions et ça termine à 3-0

Plus que le score, parce qu'on est positif, parce qu'on supporte le Red Star, nous retiendrons cette 2e mi temps, certainement la meilleure vue à Bauer depuis le début de la saison pour se dire que l'équipe commence à bien être en place.

De belles satisfaction autour de l'essentiel Allégro : N’Zif, Gibaud notamment.

Même s'il faut le dire, cette équipe tarde quand même à convaincre définitivement. Le groupe à l'image d'un Sabin rageur ne lâche rien et fait très mal physiquement à ses adversaires.

... Bon allons, parce que je suis perfectionniste, je citerai Bill Shankly : "Une équipe de football, c’est comme un piano. Vous avez besoin de huit hommes pour la transporter et de trois autres pour en jouer." Je dois avouer que dans notre équipe, les 3 joueurs de piano, quand même je les cherche... N'Zif peut être en est un.... mais bon, je suis dur, je suis dur... ou traumatisé par M'Boma, au choix! 

 

Revenons à nos moutons, on peut commencer à être raisonnablement ambitieux (en gros se dire qu'on peut réussir à se maintenir et ce assez tôt dans la saison) à la vue de la faiblesse de pas mal d'équipes de National cette année.

 

La méfiance est de mise quand même : l'expérience nous dit que certainement une équipe classée actuellement dans le ventre mou va chuter à partir de Janvier, il ne faut pas que ce soit nous.

 

Plus loin, en prenant du recul, 2, 3 points doivent nous interpeller dans cette journée, je regarde le classement et je vois les classements plus que laborieux du PFC et de Rouen.

Vendredi, Bauer bruissait de l'anecdote des joueurs du PFC apprenant le limogeage de leur entraîneur sur Twitter (ne manquant pas d'humour, un des joueurs demandait si la compo de l'équipe pour le match du lendemain serait sur le même réseau social).

Pathétique tout cela, mais je pense que cela nous renvoie directement à ce qui nous permet aujourd'hui de pouvoir voir sereinement l'avenir, il faut rendre au club la construction mesurée et réfléchie d'un projet cohérent dans toutes ses dimensions.

Après des soirs de victoires comme celui d'aujourd'hui, les esprits pourraient se laisser emporter, la folie des grandeurs pourraient revenir, regardons et réfléchissons à ce qui arrive à ces clubs au "business plan" si bien ficelé, aux ambitions affichées dans de superbes opérations de communications ronflantes et qui oublient l'essentiel : La culture d'un club. Sachons en tirer les enseignements.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2012-2013
commenter cet article

commentaires