Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 17:05

Un Red Star NO LIMIT

Cette semaine l’autoradio a pris 10 ans. C’est avec de la Dance entraînante qu’on fait les 70 bornes pour rejoindre Compiègne, que le journal L’Equipe a titré Ville la plus sportive de France. Le message de la chanteuse est clair, on veut un Red Star NO LIMIT jusqu’à la fin de la saison !

http://www.youtube.com/watch?v=cWkKr5UbMB4&feature=related

( Bien regarder le clip car c’est la fiesta qu’Haddad a promis en cas de montée ).

Centre ville commerçant, bourg chatoyant, quais bucoliques. Le paradis pour les urbains quoi, n’est ce pas Seb ?

Arrivé devant le stade, tout le monde se retrouve pour boire un coup «  au vestiaire », histoire d’échanger sur la question déterminante qui nous brûle tous les lèvres : combien de noir MBoma va-t-il aligner dans le 11 de départ ?

Plus sérieusement, on s’inquiète de la blessure soudaine de Gazeau mais on a confiance en Rangoly qui a su se montrer digne de la confiance d’MBoma ces dernières semaines.

C’est l’heure de s’acquitter se son billet ( 7€ tarif unique tout de même ! ) et de prendre place derrière la barrière, au soleil.

 

Ça y est, LES OISEAUX ARRIVENT

Le match débute et Compiègne montre un tout autre visage qu’à l’aller. Avec pour symbole leur arrière droit qui est impérial en défense et participe au jeu offensif.

L’œil aiguisé de Mouss nous poussera à l’analyse suivante : il en impose tellement qu’il anesthésie complètement nos milieux et nos combinaisons. Avec des attaquants lancés sur les ailes depuis les 40 mètres, Compiègne se créer de très belles occasions. Ca passe aussi par les côtés et plusieurs centres arrivent dans la surface. C’est une défense solidaire du Red Star ( chacun joue pour l’autre ! ) et un Germain omniprésent qui nous sauve. Quoi que, vers la trentième minute, le 6 se retrouve seul et rate l’immanquable. Quasiment comme à Moissy, on est sauvé par la maladresse du joueur dont l’intérieur du pied passe à côté.

Côté Red Star justement, on a par moment trouvé la faille mais trop peu frappé au but. On portait beaucoup la balle et les enchaînements de passes étaient trop stériles. Fardin s’est retrouvé face au but lui aussi mais cela se voit qu’il n’est pas attaquant dans l’âme. Il hésite, crochette…alors qu’une frappe en première intension aurait sûrement été synonyme de but.

La mi temps est sifflée et le red Star n’a pas craqué face aux assauts répétés. Au retour des vestiaires, NGam remplace NKoum fin technicien mais, il faut le reconnaître, pas assez décisif !

Sabin n’a pas été assez sollicité. C’est l’enjeu de la 2ème période où NGam ( comme Rangoly excellent soldat présent quand on a besoin de lui ) est censé graviter autour de Sabin. Beziouen et NSingui doivent fournir les ballons.

Le Red Star se créer plus de situation et surtout, Beziouen influence de manière décisive l’attaque. D’abord à la 55è grâce à une frappe qui passe juste à côté. Ensuite à la 60è sur le but de Sabin de la tête. Farid élimine 2 joueurs, adresse un centre parfait du gauche. Il n’en faut pas plus à Sabin pour montrer la voie.

S’en suit une fin de matche très agréable où les deux équipes se donneront la réplique. MBoma fait entrer Dantas et Doukantie et ces deux là, c’est vraiment la classe. Sabin sort sur blessure car comme à Moissy, il prend beaucoup de coup.

En toute fin de matche, une chevauchée magnifique de Marie le ramena seul aux 6 mètres face au gardien. En bout de course, il peine à frapper. Quel dommage, il mérite tellement ce mec. Au coup de sifflet final on se sent encore en vie, plein d’espoir. C'est l'heure de la traditionnelle photo, sous le panneau d’affichage avec "mamie", qui permet d’immortaliser la sympathique après-midi.

Le retour est encore une fois joyeux. On fait encore une fois les comptes. Quevilly est encore une fois au rendez-vous. Bastia semble Out, surtout si on les bat.

Carton rouge à l’unique gros con de la boite de sécu Euro-Protection, qui assistait la sécu de Compiègne ( accueil impeccable de leur part d’ailleurs ) et qui est venu tenter une explication musclée tête à tête suite à une blague. Voyant la sécu se poster derrière nous, un gars avait gentiment lancé : « les oiseaux arrivent ». Au fait, comment faire dégénérer un match ?

Une petite pensée pour JL Girard. D’abord parce qu’en période de bataille pour la montée, certains souvenirs reviennent. Aussi parce que si il arrive à mettre Moissy Cramayel dans les 6 premiers amateurs, cela nous arrangerait bien dans la course au meilleur deuxième. Et enfin, en ce 1er mai, parce qu’il a retrouvé du boulot !

Rendez vous au prochain épisode à Lille dimanche. Il parait que le club proposera un car aux supporters. Moi c’est sûr je m’inscrit.

Même si il faut participer obligatoirement au tournage du film de la FFF contre le racisme sur le terrain, dans les stades…et les centres de formation.

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article

commentaires