Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


"A Bauer". Comprenez " Stade municipale de la rue du Docteur Bauer ".
Mais pour les supporters, " jouer à Bauer " est bien suffisant tant cette expression est comprise par tous.
Mais qui était donc ce Docteur Jean-Claude Bauer ? Il naquit à Saint-Dié dans les Vosges le 3 octobre 1910. Des études de médecine et un militantisme politique précoce le conduiront à s'installer comme médecin dans la ville de Saint-Ouen. Il vécut 3 rue Blanqui. Mais en parallèle, il lutte avec les ouvriers
lors du Front Populaire ( 1936 ), rentre dans la clandestinité (1940 ) et fonde le journal clandestin
" Le Médecin Français " ( mars 1941 ).
En avril 1941, toujours, il crée le " Front National des Médecins ". A partir de septembre 1941, il participe au "Front National des intellectuels " ( dont le philosophe Georges Politzer et Danielle Casanova ).
La répression nazi s'abat sur le groupe et le 2 mars 1942 le Docteur Bauer est arrêté ainsi que tous
ses compagnons. Incarcéré à la Santé, il est livré par la police française à la Gestapo. Torturé sans rien dévoiler, il est fusillé au Mont Valérien le 23 mai 1942. Par délibération du Comité local de libération ( octobre 1944 ), la rue de la Chapelle devient la rue du Docteur Bauer. Il repose au cimetière
de Saint-Ouen ( janvier 1950 ).



Sa femme, Marie-Jeanne Bauer, sera de tous ses combats dans la résistance tout
en exercant son métier d'infirmière. Arrêtée par les policiers des brigades spéciales elle sera déportée pour Auschwitz le 23 janvier 1943. Elle sera la seule française à vivre la libération du camp par l'armée soviétique...

Remerciements à Maurice Ballet des amis de la résistance
et pour les photos, aux archives municipales de la ville.


Partager cette page

Repost 0