Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 16:15

La semaine risque d'être décisive pour la préparation de la saison prochaine. Le moment est donc bien choisit pour revenir en vidéo sur le match de malade contre Bastia et de faire passer un message pas vraiment subliminal.

 

 

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 12:36

C’est à domicile par un match nul sans but que s’est conclu dans la tristesse cette saison.

 Un constat au niveau des chiffres : En seize matchs à Bauer l’équipe a scoré à quinze reprises, et dans seulement quatre rencontres elle a marqué deux buts.

 

Alors évidemment la défense elle a été à la hauteur pendant tout le championnat, avec en ultime rempart Mickael Germain : Hier encore la classe !

Mais c’est certainement cette pauvreté au niveau du scoring qui a fait penché la balance en faveur de l’US Quevilly.

Deux conceptions du football se sont donc affrontées et c’est l’équipe la plus joueuse qui a raflé la mise : tant mieux et Bravo Régis.

                                       

Hier encore la composition du banc de touche, et de l’équipe sur le terrain en fin de match était éloquente. Et puis, si peu croyaient en une issue heureuse dans les tribunes, les joueurs pour certains donnaient l’impression que tout s’était joué une semaine auparavant.

L’équipe était amorphe : dès la première minute  les messins ont frappés la transversale, puis une seconde fois vingt minutes plus tard, avec de plus plusieurs situations très chaudes devant le but audonien. A la pause c’était un nul inespéré vu la prestation fournie.

En deuxième période par contre le Red n’était plus vraiment inquiété. Mais comme dans le même temps, l’équipe manquait cruellement de lucidité dans les frappes  de balle et la dernière passe, Metz gérait le match tranquilou s’autorisant même quelques jolies séquences de passes à dix.

  

Alors qu’après la soirée grandiose du match face à Bastia on pensait l’équipe capable d’aller au bout en remportant ses deux derniers matchs, c’est le contraire qui s’est finalement passé.

Le Red termine donc à trois points de Quevilly une belle équipe qui courrait après l’accession depuis trois saisons, il n’y a pas de honte à cela.

  

Car si le résultat final suscite évidemment beaucoup de déceptions, il faut reconnaître qu’on a enfin vibré de nouveau après de longues années de disette et ce jusqu'à la dernière journée.

Vibrer surtout au niveau des résultats bien entendu. Même si (bis) il y a eu ce fameux match du vendredi 13…

  

Désormais place à l’intersaison, ses rumeurs, ses infos, avec bien sur quelques craintes légitimes au niveau de l’effectif actuel, comme d’habitude. Mais aussi pourquoi pas, quelques minces raisons de croire en une accession vue l’état dans lequel se trouvent plusieurs clubs de National.

Mais pas avant la mi juillet probablement, pas terrible à vrai dire.

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 22:04

Après l’exceptionnelle soirée face à Bastia, on se rend à Villemomble avec toujours les mêmes espoirs : gagner en attendant un faux pas des normands.

En voiture pour le stade Pompidou ! On prend l’avenue Clemenceau, le boulevard Charles de Gaulle et la rue Chaban Delmas jusqu’à la future place Sarkozy. C’est beau une ville de droite.

 

Après s’être acquitté de nos droits d’entrée, la question cruciale est ressassée autour d’une pression alcoolisée à la buvette : Drancy va-t-il accrocher Quevilly ?

L’échauffement commence, on croise Dantas en tribune. Fardin est absent et quand il vient trottiner les 5 dernières minutes, on comprend qu’il n’encaisse pas sa non-titularisation.

 

Concernant le match, allez voir les détails sur le site officiel. Le direct live de FX résume bien le match. MBoma a voulu jouer haut avec Delaneuville pour marquer vite. Deux très belles occases, 2 poteaux aussi. Doukantie rate l’immanquable !

 

Bref. On n’a pas marqué donc on n’a pas gagné !

Comme questionné sur un autre média, certains pensaient ils que Villemomble allait nous offrir le match ? Et que leur entraîneur avait positionné Jimmy Hamme arrière gauche pour qu’il soit mieux à même de marquer contre son camp ?

 

A la fin du match le bilan est simple. Poissy et le Red Star doivent gagner, ce qui relèvera du miracle. Je veux bien payer un coup (sans alcool car y’en a sérieusement marre quand même !) à tout le stade si cela arrive.

 

Enfin, on a pondu un communiqué après Noisy (voir ici : http://collectifredstar.over-blog.com/article-communique-du-collectif-70608912.html ).

On prévenait pour Red Star – Bastia particulièrement.

Peut-être aurait-on du préciser que cela comptait aussi pour Villemomble et les autres matchs.

 

Comme après Lille, Séquence photo nostalgie pour vraiment en finir.

Avril 2007, quand Villemomble voulait monter en national et qu’on les avait battu à bauer. Voir un vieux blog en sommeil (page 4 et 5) : http://red-star-on-tour.skyrock.com/5.html

 

Qui pense encore, dans le foot comme ailleurs, que la solidarité ne marche que dans un sens ?

 

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 07:55

Depuis dimanche et la victoire à Lille, ce Red Star – Bastia portait un parfum spécial. Une odeur, une atmosphère indescriptible entourait ce match de fin de saison.

1 heure avant le coup d’envoi, Bauer grouillait déjà. Crispations et espoirs se lisaient sur les visages. « On ne peut quand même pas s’arrêter là » était la phrase la plus entendue.

Les plus jeunes supporters se rappelaient au bon souvenir de Red Star – Meaux (DH 2005). Les plus anciens nous ramenaient à Red Star – Rennes (mai 1993) quand, à 2 journées de la fin, l’équipe pouvait espérer une montée en D1.

 

Un quart d’heure avant le coup d’envoi, on pouvait le dire, le public a répondu présent et sans compter ceux qui sont entrés sans billet, le compteur affichera 2124 spectateurs !

La composition arrive, un classique. Retour de Gazeau à la place du soldat Rangoly. Arquin retourne en tribune, ça fera un chanteur en plus. L’affluence autour du local est pas mal aussi. Beaucoup de supporters ont pu prendre connaissance des actions futures du collectif.

 

Le match sur le rectangle vert?

Bah vu l’affluence, on ne va pas vous le raconter en détail. A la 30ème Gazeau se troue (retour prématuré ?) et Marie relance dans les pieds du canonnier Bastiais Ouedraogo qui crucifie Germain. Par la suite, le Red Star rate 3 faces à faces incroyables.

 

A la mi-temps, tout est envisageable. La buvette est pleine à craquer et on peut même y signer des pétitions de parents d’élèves contre les suppressions de postes dans l’Education Nationale (Y a vraiment qu’à Bauer qu’on voit ça !). Ce lieu est vraiment unique.

 

Au retour, l’expérimenté Doukantie donne énormément de conseil. C’est avec la solidarité de tout un groupe qu’on montera. La deuxième mi-temps sera une histoire de patience et de coaching.

 

Le Red continue à pousser et touche même la barre. MBoma décide de sortir Gazeau car il n'est pas au top. Dantas entre et Ngam passe arrière gauche en attendant de voir comment réagit l'entraîneur Bastiais.

Après notre égalisation, les poussées sont de plus en plus terribles pour la défense corse. Leur coach sort un attaquant pour ne pas prendre l'eau et montre alors qu'il flippe. Du coup MBoma fait entrer Delaneuville, meilleur dans la transmission aux attaquants, fait basculer Fardin arrière gauche et repositionne NGam à la place de NKoum.

Sacré soldat NGam, toujours à la disposition du collectif. On connaît d’autres têtes de lard qui n’auraient jamais fait ces efforts.

D’ailleurs, c’est lui qui se retrouve bien placé pour planter un 2ème but qui fait ex-plo-ser Bauer. Les joueurs se congratulent devant la tribune. C’est magnifique à voir. C’est pour ce genre d’émotions qu’on vient à Bauer. Ce lieu est vraiment unique. Savourons !

 

Voir la vidéo sur le site officiel pour un résumé assez complet.

 

A la fin du match, Dantas est en passe d’enfoncer le clou mais le mauvais arbitrage fait des siennes. L’ambiance en tribune est exceptionnelle pendant 10 minutes avant et surtout après le match. La communion avec les joueurs est forte. Le public venu spécialement ce soir là était en osmose avec les fidèles.

 

A la sortie, tout le monde est sur un nuage. Le bar l’Olympic n’avait pas connu cela depuis longtemps lui aussi. Un serveur a même été embauché pour la soirée. Il n’y avait plus assez de verre tellement la bière a coulé !

Les minibus bastiais passent avec des bras d’honneurs vers les supporters du Red Star trop occupés à fêter la victoire. Personne ne veut rentrer, l’atmosphère de Bauer dans ce genre de soirée est exceptionnelle.

 

Bastia est définitivement écarté. Samedi, on a appris que Quevilly à gagné. Ce n’est pas grave. Rendez-vous à Villemomble pour continuer cette exceptionnelle série de victoire.

 

974.jpg

Photo d'une petite partie de la tribune, piquée sur le site officiel. Ca donne une idée.

Copyright à celui qui nous a photographié.

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:54

Le Red Star vient de négocier magnifiquement son virage extérieur de 4 matchs. Après la victoire à Sannois, tout le monde a eu 15 jours pour bien comprendre le contexte de l’époque : si on gagne les 3 suivants à l’extérieur, on sera dans les meilleurs conditions pour recevoir Bastia.

Chacun fait ce qu’il peut comme il le sent. Pour mister Haddad, l’engagement est simple : prime de 1000€ si 3 victoires. Dimanche à Lille, les joueurs avaient donc cette carotte encore sous le nez.

 

Ce sont au moins 70 supporters audoniens qui se rendent donc par tous les moyens au stadium Lille Métropole Annexe. Car organisé par le club (merci la Mairie), voitures et train même. Tout ce beau monde est accueilli par une sécurité de haut rang. Fouille, parcage…ça fleur bon la ligue 1 et cette fois, pas de gros con comme à Compiègne.

 

Il fait chaud et comme d’habitude chez les pros, pas de buvette. Certains comme l’équipe de J-Luc (alias ici c’est 9-3) avaient prévu le coup, ce qui a donné lieu à l’ouverture d’un bar clandestin au fond du car. Du bon jus qui finit par rendre chaud et joyeux mais qui fait pisser plus que d’habitude (on a eu droit à de drôles d’arrêts pipi) !

 

Le match commence avec la même paire d’attaquant qu’à la fin du matche à Compiègne Ngam-Sabin. Certains ruminent contre Ngam, certes moins bon, mais toujours plus vaillant que le seul attaquant du banc, j’ai nommé Arquin le bougre au soi-disant potentiel. La défense est la même avec Rangoly à gauche, où il est bien meilleur (dixit Yannick la bible).

Lors des 20 premières minutes, la charnière joue à se faire peur avec des erreurs et des errements dans le placement. Le remuant 9 de Lille perturbe un peu. Des situations futiles deviennent chaudes mais heureusement, encore une fois, Germain et la maladresse des adversaires nous épargnent.

Ensuite, le Red se remet dans le sens du jeu et pilone un peu vers Sabin. Quand on pose le jeu, ça va mieux. On se créer des corners et des bonnes situations. Une magnifique frappe de Beziouen à la 30ème est à retenir.  Ce bon cycle est très bien payé par un But de Ngam à la 35ème. Un coup franc de l’omniprésent Beziouen repris par Marie aux vingt mètres de la tête. Le ballon est décalé sur Ngam qui crucifie le portier Lillois. Explosion dans la tribune verte. L’ambiance, déjà énorme dans la tribune, est à son comble.

 

Depuis le début de saison, quand le Red marque tôt, il joue mieux. Cela se vérifiera à Lille aussi. Une frappe du gigantesque Sabin frôle le poteau, Nkoum tente un déboulé mais sa frappe n’est pas assez précise. Côté lillois, pas grand chose à se mettre sous la dent.

 

La mi-temps est sifflée. Même assoiffé, les supporters arrivent à faire des plans sur la comète nommée « fin de match».

Lors de la seconde mi-temps, le Red Star utilisera sa culture de la conservation du résultat (dixit M. Haddad). On ne sait pas trop ce que cela veut dire mais c’est vrai qu’on mène souvent 1-0, et qu’on n’est pas foutu de tuer le match tout en étant capable de tenir ce petit score.

Finalement, seuls les électrocardiogrammes sont mis à rude épreuve.

Le Red Star aura plusieurs actions mais sans conclusion. Doukantie et NGam ratent tour à tour l’occasion de tuer le match. Doukantie seul aux 10 mètres, avec une excellente feinte de NKoum, frappe au dessus. NGam se lance lui dans une chevauchée fulgurante dont la frappe finale passe à côté.

Lille ne joue pas assez solidairement pour pouvoir réagir avec efficacité. Certains joueurs se grondent, d’autres la joue solo. Le 8 (entre autres) veut tellement se montrer qu’il va chercher la balle dans les pieds de son libéro juste pour se montrer.

Le métier de Doukantie et NSingui permet aux audoniens de conserver les ballons très haut.

Bref, les lillois abdiquent vers la 85ème et le Red file donc vers son quatrième succès de rang. En toute fin de match, Fardin file lui au but et rate de très peu. C’est dommage, on se dit qu’il en méritait un, comme Marie la semaine passée.

 

Le car, rempli par des supporters et supportrices âgés de 7 à 77 ans, rentre joyeusement. Tous les entraîneurs bis (et il y en a !) y vont de leurs analyses.

Les échanges sont riches.

Neil nous remémore un certain retour en car depuis le Nord, il y a 30 ans, temps de l’équipe de la bande à Massard… Un autre nous sort des photos de la fin des années 80 avec Sabin, tout minot dans sa tenue du Red, déjà.

Le Red Star, c’est vraiment toute une histoire !

 

Concernant la prime pour les joueurs, c’est quand même con que le club, avec son armada de communicants, ne soit pas en mesure de rester discret sur le sujet. Sans faire d’histoire quoi !

En tant que supporters, on aime pas ces histoires là, on préfèrera parler de la prime à la victoire. En CFA celui qui monte est très très souvent celui qui gagne le plus de match. Le Red vient donc de toucher au niveau des points et du classement sa prime de 4 victoires. Pourvu que ça dure !

 

Amis lecteurs, sentez !

C’est le parfum de Mai, celui que tous les supporters rêvent de sentir à cette période de l’année, ON JOUE LA MONTEE !

 

red_st10.jpg10 mai 1981 à Arras.

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 17:05

Un Red Star NO LIMIT

Cette semaine l’autoradio a pris 10 ans. C’est avec de la Dance entraînante qu’on fait les 70 bornes pour rejoindre Compiègne, que le journal L’Equipe a titré Ville la plus sportive de France. Le message de la chanteuse est clair, on veut un Red Star NO LIMIT jusqu’à la fin de la saison !

http://www.youtube.com/watch?v=cWkKr5UbMB4&feature=related

( Bien regarder le clip car c’est la fiesta qu’Haddad a promis en cas de montée ).

Centre ville commerçant, bourg chatoyant, quais bucoliques. Le paradis pour les urbains quoi, n’est ce pas Seb ?

Arrivé devant le stade, tout le monde se retrouve pour boire un coup «  au vestiaire », histoire d’échanger sur la question déterminante qui nous brûle tous les lèvres : combien de noir MBoma va-t-il aligner dans le 11 de départ ?

Plus sérieusement, on s’inquiète de la blessure soudaine de Gazeau mais on a confiance en Rangoly qui a su se montrer digne de la confiance d’MBoma ces dernières semaines.

C’est l’heure de s’acquitter se son billet ( 7€ tarif unique tout de même ! ) et de prendre place derrière la barrière, au soleil.

 

Ça y est, LES OISEAUX ARRIVENT

Le match débute et Compiègne montre un tout autre visage qu’à l’aller. Avec pour symbole leur arrière droit qui est impérial en défense et participe au jeu offensif.

L’œil aiguisé de Mouss nous poussera à l’analyse suivante : il en impose tellement qu’il anesthésie complètement nos milieux et nos combinaisons. Avec des attaquants lancés sur les ailes depuis les 40 mètres, Compiègne se créer de très belles occasions. Ca passe aussi par les côtés et plusieurs centres arrivent dans la surface. C’est une défense solidaire du Red Star ( chacun joue pour l’autre ! ) et un Germain omniprésent qui nous sauve. Quoi que, vers la trentième minute, le 6 se retrouve seul et rate l’immanquable. Quasiment comme à Moissy, on est sauvé par la maladresse du joueur dont l’intérieur du pied passe à côté.

Côté Red Star justement, on a par moment trouvé la faille mais trop peu frappé au but. On portait beaucoup la balle et les enchaînements de passes étaient trop stériles. Fardin s’est retrouvé face au but lui aussi mais cela se voit qu’il n’est pas attaquant dans l’âme. Il hésite, crochette…alors qu’une frappe en première intension aurait sûrement été synonyme de but.

La mi temps est sifflée et le red Star n’a pas craqué face aux assauts répétés. Au retour des vestiaires, NGam remplace NKoum fin technicien mais, il faut le reconnaître, pas assez décisif !

Sabin n’a pas été assez sollicité. C’est l’enjeu de la 2ème période où NGam ( comme Rangoly excellent soldat présent quand on a besoin de lui ) est censé graviter autour de Sabin. Beziouen et NSingui doivent fournir les ballons.

Le Red Star se créer plus de situation et surtout, Beziouen influence de manière décisive l’attaque. D’abord à la 55è grâce à une frappe qui passe juste à côté. Ensuite à la 60è sur le but de Sabin de la tête. Farid élimine 2 joueurs, adresse un centre parfait du gauche. Il n’en faut pas plus à Sabin pour montrer la voie.

S’en suit une fin de matche très agréable où les deux équipes se donneront la réplique. MBoma fait entrer Dantas et Doukantie et ces deux là, c’est vraiment la classe. Sabin sort sur blessure car comme à Moissy, il prend beaucoup de coup.

En toute fin de matche, une chevauchée magnifique de Marie le ramena seul aux 6 mètres face au gardien. En bout de course, il peine à frapper. Quel dommage, il mérite tellement ce mec. Au coup de sifflet final on se sent encore en vie, plein d’espoir. C'est l'heure de la traditionnelle photo, sous le panneau d’affichage avec "mamie", qui permet d’immortaliser la sympathique après-midi.

Le retour est encore une fois joyeux. On fait encore une fois les comptes. Quevilly est encore une fois au rendez-vous. Bastia semble Out, surtout si on les bat.

Carton rouge à l’unique gros con de la boite de sécu Euro-Protection, qui assistait la sécu de Compiègne ( accueil impeccable de leur part d’ailleurs ) et qui est venu tenter une explication musclée tête à tête suite à une blague. Voyant la sécu se poster derrière nous, un gars avait gentiment lancé : « les oiseaux arrivent ». Au fait, comment faire dégénérer un match ?

Une petite pensée pour JL Girard. D’abord parce qu’en période de bataille pour la montée, certains souvenirs reviennent. Aussi parce que si il arrive à mettre Moissy Cramayel dans les 6 premiers amateurs, cela nous arrangerait bien dans la course au meilleur deuxième. Et enfin, en ce 1er mai, parce qu’il a retrouvé du boulot !

Rendez vous au prochain épisode à Lille dimanche. Il parait que le club proposera un car aux supporters. Moi c’est sûr je m’inscrit.

Même si il faut participer obligatoirement au tournage du film de la FFF contre le racisme sur le terrain, dans les stades…et les centres de formation.

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:13

Après 15 jours de repos, tout le monde à soif de Red Star. C’est sous un soleil de plomb que certains se rejoignent à l’Olympic, que d’autres filent en RER vers Moissy et sa campagne bucolique. Dans notre voiture, c’est ambiance années 80 avec la compilation digne d'une playliste RFM.

Pour info, voici la tournée 2011. Un vrai groupe de CFA : http://www.rfm.fr/#/Evenements/RFM-Party-80-Love-Party
A l’arrivée, on constate le gazon parfait, la buvette en terrasse avec vue sur le terrain, la bière avec alcool et les merguez de qualité. Décidément, nos adversaires savent accueillir.

On aurait même pu prévoir le slip de bain pour profiter de l’espace nautique situé en face du stade. A quand le produit dérivé ?

L’échauffement se termine, on prend place derrière le but et le match commence.

Une première demie-heure remuante dans les deux sens. Moissy se créer de belles situations, heureusement que c’est mal négocié. Leur attaquant rate un but tout fait à 10 mètres des cages de Germain.

Le Red construit comme il sait le faire. Beziouen et Nkoum tentent de créer et cherchent Sabin qui,dès le début du matche, est chargé de manière musclée. L’arbitre ne sort pas les cartons nécessaires et le capitaine ( Keita ) montre un très mauvais esprit, qu’il gardera toute la rencontre.

Ah si, Moreira, vieille connaissance, prendra un carton pour obstruction sur NKoum qui le baladait. D’ailleurs, l’ancien audonien montrera durant le match pourquoi il n’a laissé aucun souvenir consistant à Bauer. Rien de bien fulgurant à se mettre sous la dent. Un coup franc de chaque côté mais sans danger pour les gardiens.

A la 30ème, un coup franc est sifflé pour le Red suite à une faute d’anti-jeu. C’est dans le paquet, on voit mal de loin mais une chose est sûre, un vert et blanc reprend du gauche et envoi la balle au fond des filets. C’est Bisso, il court voir le banc. Y a pas à dire, Moissy lui réussit.

Plus grand-chose avant la mi-temps si ce n’est une simulation du 7 Moisséen. Il en profite quand même pour donner un coup de pied à Bisso afin de le provoquer. Cet énergumène prendra un jaune juste avant de courir aussi vite que le lapin qu’on a croisé sur le parking avant le match. Truqueur comme à l’aller, sauf que là, on mène déjà 1-0  !

Mi-temps sifflée avec la chialeuse d’Adeirito Pereira (entraîneur) qui va déjà voir l’arbitre pour lui mettre la pression et râler. Pereira pense que les supporters ont influé sur la décision de ne pas siffler penalty ( ça se saurait si on avait ce pouvoir bordel ).

Certains dirigeants de Moissy hurlent au vol dans les couloirs. D’autres dirigeants ne sont pas en phase avec ces attitudes et le font savoir. Cela ne ressemble pas à ce club qui par plusieurs aspects montre son côté familial, sympa etc.

Au retour de la mi-temps, le délégué demande aux dirigeants Moisséens d’être vigilant et de lui apporter immédiatement tout objet qui pourrait atterrir sur Casagrande, leur goal ( il y a les supporters du Red derrière ! ).

Le deuxième mi-temps des verts et blancs sera à l’image de la première. Germain fera parfaitement son boulot et Beziouen sera averti pour une soi-disante simulation dans la surface (cela sent la compensation !).

A la 85ème, on est encore dans leur camp vu que la meilleure défense c’est l’attaque. Fardin obtient un super coup franc. Beziouen à la baguette. On entend « Sabin coupe, Cédric c’est pour toi… ». Et c’est ce qui se passe. Sabin reprend de la tête et mystifie Casagrande pour nous offrir 10 minutes de fin de match où on savoure sous le soleil. Il fête son but avec les plus fervents qui sautent dans tous les sens.
Le retour en voiture est joyeux. Sauf peut-être pour Yannick la bible qui s’est embarqué dans un co-voiturage hasardeux. Il s’est retrouvé à débattre de sujets sociaux-religios-politicos-turfistes très épineux sur la N9 entre Brie sur Marne et Châtelet…

Heureusement, il nous retrouve sur la terrasse de l’Olympic où tout avait commencé. On boit un dernier verre, les joueurs passent, Bauer en toile de fond. C’est simple la belle vie. La semaine va être bonne ! Vivement Compiègne.

 

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 08:46

C’est sous un soleil éclatant qu’on arrive à Hidalgo. Après le passage de la sécurité (celle du Parc des Princes) prévue spécialement pour nous, une bonne bière avec alcool nous attend à la buvette. On discute avec les quelques bénévoles du club et des membres des Support’R. L’entente est mal financièrement. Ca sent la rétrogradation, certes, mais avec des bénévoles à fond (l’un d’entre eux faisait même la tombola !) et des structures de jeunes assez solides, le club ne devrait pas finir exsangue comme le notre l’était en 2003.

 

La feuille de match arrive. On sait Amigo et Arquin punis. On voit Beziouen titulaire et un Ludo capitaine. Le schéma tactique reste le même, c'est-à-dire ultra-osé pour notre M’Boma : Fardin plus haut que Macalou, 2 milieux excentrés, 2 attaquants.

 

Dès le début du match, l’Entente est entreprenant, tente de passer par le côté de Rangoly, combine un peu. Rien de bien méchant et patatra ! Le bouillonnant Dantas lance magnifiquement Beziouen  en profondeur dans l’axe. Frappe lobée, le gardien se détend mais ne peut rien. Ouf, enfin une entame avec un but !

Nos adversaires du jour sont un peu sonnés et le Red continue à être très porté vers l’avant. Et cela paie. N’Koum déboule avec le ballon, crochet du droit, frappe du gauche : 2-0. Impeccable.

On sait qu’a côté, Villemomble mène face à Quevilly. On espère que le télégramme de Corse (jamais de Liver sur Foot-nat la bas !) nous annoncera un truc aussi bon.

 

A la mi-temps, pas de trace du Père Haddad. On voulait le voir pour discuter d’un truc mais il a du oublier de noter le match sur son agenda. On osera jamais croire qu’il est personna non-grata à Hidalgo…

La kro est remplacée par de la sans-alcool jaune. Jean Luc Girard est très ravi de s’en faire payer une par son pote.

 

La 2ème MT reprend. On savait l’Entente diminuée (blessés, suspensions, mises au placard…). Mais on en avait oublié un : l’arbitre !

Et voici qu’il commence son cinéma en 2ème. Il sifflera n’importe comment toute cette période. La partie reprend un peu comme au départ. L’entente construit, joue et attaque. Ca change de Drancy et Moissy par exemple. Le Red fait de même. A la 59ème, super-Dantas déboule à gauche, prend de vitesse, centre pour Sabin qui manque de peu le cadre (on y croyait bordel !). Dans la foulée, l’ESSG obtient un pénalty et en faisant des tonnes, l’arbitre gratifiera le public d’une chute ridicule. Ca fait rire mais pendant ce temps là, les adversaires reviennent et on flippe un peu. Il en faut un 3ème ! Quevilly est toujours mené.

 

On est libéré à la 69ème par Sabin lancé par le tonitruant Dantas. L’excellent Germain nous sauvera la mise à 2 reprises. Villemomble marque un 2ème but et enfonce Quevilly.

Le soleil est toujours resplendissant. La journée finit donc en beauté.

On se dit tous que le foot c’est bizarre et magique. L’abattement post-Avion est oublié. Le Red Star n’est pas mort, bien au contraire !

 

En rentrant, on va fêter la victoire chez Akli et on croise les joueurs. Germain and co nous annoncent la défaite de Bastia. On est aux anges, comme des gamins. On est 1er !!!!!

 

Dans une joie indescriptible, on file à la pizzeria avec 2 joueurs ayant gardé leur maillot (le n°14 Filoche et le n°10 Lolo G) et carrément l’arbitre (Pierre Cretois), qui nous raconte ses tirages de langues aux spectateurs pour les énerver. On se repasse d’anciens films, on fait des plans autant sur la comète que sur les 15 jours à venir. On parle déjà de Red Star-Bastia et des promesses de comportement ont même été faites.

 

Et entre la glace et le café le texto tombe. Fausse joie. Le télégramme qu’avaient reçu les joueurs avait été tronqué. Bastia a battu Lens (plutôt logique finalement). Un poil déçu car la soirée était vraiment trop parfaite.

 

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 19:40

A l’occasion de la rencontre d’hier soir face à Avion, des Supporters du Red Star ont après accord du Club et autorisation du Délégué de la Fédération en charge du match, obtenu l’autorisation de déployer une banderole en réponse aux déclarations diffamatoires du joueur noiséen Didier Ndani.

banderole-1-copie-2

« Hier, Aujourd’hui, Demain, Bauer Bastion Anti Fachos. »

Cette affaire n’est pas terminée, et le Collectif en tant qu’association va étudier de près les suites éventuelles à donner à ces propos injurieux pour les Supporters du Red dans leur ensemble. Propos étant de plus réitérés dans une interview vidéo diffusée aujourd’hui sur le site « gestion du net ».

Quand à la rencontre d’hier soir, contrairement au match précédent pas de rythme durant la première période… Une deuxième période meilleure, mais insuffisante.

Et à l’ultime minute, le coup de poignard sur un contre consécutif à une erreur de défense.

Et comme si cela ne suffisait pas, Quevilly et Bastia ont fait match nul.

A suivre…

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 19:48

En regardant attentivement le résumé vidéo de la rencontre, les absents comprendront vite qu'on ne s'est pas ennuyé et à quel type de 0 à 0 on a assisté hier soir.

 

Pas un seul arrêt à effectuer pour Michael Germain, peut être en cherchant bien quelques rares prises de balles sur des centres… En face donc pas une seule occasion franche pour des visiteurs arc boutés en défense autour de leur excellente charnière centrale, et bénéficiant de surcroît d’une très grosse prestation individuelle de leur gardien Raphael Ville. Heureusement car sinon Noisy à fais du Noisy, quelques éléments de cette équipe à court d’arguments n’hésitent pas à mettre la semelle, comme par exemple en tout début de match sur Jonathan Ribadeira. D’autres à l’image de leur capitaine ! Usent et abusent de simulation quand le danger se fait pressant, et comme au Red on met facilement la balle en touche…

 

 

Car hier soir le Red aurait plus que mérité de l’emporter, entre autre grâce à une excellente première période sans doute la meilleure de cette saison. A la pause on comptabilisait déjà cinq arrêts splendides du goal adverse, et au retour des vestiaires après une première partie de mi-temps moins rythmée, ça continuait jusqu’ a la fin sur le même tempo avec par exemple un tir sur la barre de Sabin suite à une magnifique action : Contrôle de la poitrine aux vingt mètres dos au but et frappe superbe en se retournant.

 

La fin de match était haletante car on sentait bien que les visiteurs étaient au bord de rompre.

Mais l’ultime occasion de Farid Beziouen était comme toutes les autres sortie par qui vous savez, et au coup de sifflet final si la frustration était grande dans la tribune, elle l’était encore plus sur le terrain ou l’équipe c’était montrée talentueuse et généreuse.

 

Evidemment au vu des autres résultats de la soirée les sceptiques pourront une fois de plus s’en donner à cœur joie, sauf qu’eux même le savent bien aussi : quand ça ne veut pas…

Car on ne s’est vraiment pas ennuyé hier soir, le Red à mis très vite du rythme dans la partie sous l’impulsion d’un excellent Jonathan Ribadeira et aux avants postes Cédric Sabin a encore fourni une prestation de haute volée tant au niveau du jeu que de l’engagement physique.

 

Depuis le non match de Drancy, le Coach a (enfin) changé son fusil d’épaule. Avec une composition d’équipe plus ambitieuse et un nouveau système de jeu, l’équipe se procure

désormais un nombre très important d’occasions de buts. Certes ces efforts ne sont pour l’instant pas récompensés, et le temps presse. Mais il aurait été simpliste de penser qu’on pouvait aisément passé d’une méthode dont le but était avant tout de préserver son but et d’attendre une opportunité de scorer, à ce qu’on voit avec plaisir désormais :

Une équipe qui joue pour gagner et marquer un but de plus que son adversaire.

 

On saura seulement à la fin du championnat si ce changement tactique ne s’est pas mis en place trop tard, mais l’équipe a prouvé hier si il en était encore besoin qu’elle avait les joueurs pour pratiquer un jeu plus ambitieux. Et puis d’après ce qu’on sait, actuellement Bastia et Quevilly fournisse moins de jeu que le Red et l’ambiance n’est par exemple pas au beau fixe chez les Normands. De plus leurs retrouvailles s’annoncent particulièrement chaleureuse samedi prochain après la « réception » du match aller, cela offre donc  un (nouveau) bon coup à jouer pour les Audoniens qui recevront dans le même temps Avion à Bauer.

 

Pour finir un grand coup de chapeau à l’arrière droit Noiséen auteur de plusieurs gestes obscènes à l’encontre des supporters du Red à la fin du match. Grâce à lui, et on l’a dis plus haut grâce aussi aux comportements malsains de certains de ses coéquipiers, le match s’est terminé sous tension. Mais quand on se rappelle qu’avant même le début de la rencontre, en passant devant la tribune, un membre du staff aux cheveux grisonnants vêtu d’un survêtement aux couleurs « du club citoyen » s’était lui aussi rendu coupable du même geste…

 

Et pourtant comme le disait un supporter connu et apprécié à Bauer à la fin du derby, n’est t’il pas vrai que sur le site de l'Olympique de Noisy on peut lire que': « Le sport c’est l’éducation ! ».

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans CFA SAISON 2010-2011
commenter cet article