Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 14:55

Deux jours après le déplacement à Saint Symphorien on savoure encore le voyage et son résultat, un car plein avec plus de soixante participants et quelques voitures particulières soit près de quatre vingt supporters Audoniens : Chapeau bas messieurs dames!!! Quand au match la surprise a été très agréable, puisque l’adversaire du jour second au classement même si il a donné samedi soir l’impression de se reposer sur ses lauriers de début de championnat, avait jusqu'à présent tout gagner à domicile. Alors avec en face le Red coutumier d’avoir encaissés quelques beaux cartons loin de Bauer, la balance semblait bien inégale.

 

En ce sens incontestablement c’est donc « un bon point de pris à l’extérieur », pourtant aussi incroyable que cela puisse paraître le score aurait pu être au final en faveur des verts et blancs.

Après une première période un peu morose au niveau du jeu avec deux équipes trop attentistes, on a comptabilisé trois occasions franches pour le Red en seconde période : Une pour Saar (donc voué à l’échec) malheureusement la plus nette puisque le goal n’était plus dans sa cage, et les deux autres pour Sabin (des faces à faces) une sortie par le goal et l’autre à coté du but.

Dommage qu’en première mi temps il ce soit (logiquement) épuisé à courir trop souvent dans le vide, vu encore une fois le nombre de longueurs et largeurs de terrain ingurgités pour rien.

 

Par contre les quarante cinq dernières minutes, resteront donc à ce moment de la saison comme la première fois ou à l’extérieur (d’après ceux présents en quasi permanence aux matchs) l’équipe s’est comportée de façon solide et cohérente. Elle a pu s’appuyer derrière un Bouet au niveau bien qu’un peu fébrile, sur une charnière centrale de tout premier choix : Avec comme d’hab. un Capitaine Sam très efficace et surtout un Queudrue omniprésent dans le jeu, contrages de shoots adverses, anticipations diverses et variées, relances précises, tout y est passé !!! A voir et revoir sur le site du F.C Metz son sauvetage en corner devant son but sur un centre en seconde période alors qu’un attaquant grenat convoyait la gonfle : La classe on vous dit… Et aussi de bonnes prestations toute en solidité pour les deux latéraux.

 

Au milieu ça a bataillé avec constance à défaut d’être brillant, dommage quand même ce dégagement loupé face au but sur l’égalisation messine venue, et c’est regrettable, beaucoup trop rapidement.

 

Quand aux attaquants autour de l’incontournable Marathon Man qui manqueras cruellement face à Luzenac, on peut citer Sall bien que trop intermittent et seulement vu en seconde pèriode, mais c’est surtout Lafon auteur d’un excellent match comme en témoigne son joli but qui a surpris agréablement tout le monde : Collectif, jouant dans le bon tempo et surtout combinant bien avec Sabin ce qui n’est décidemment pas le cas de certains de ses collègues.

 

Et maintenant ? Avant et pendant le match, et encore plus sur le chemin du retour dans le car, le sentiment était unanime c’était bien le déplacement de la saison  à ne pas louper.

Le F.C Metz, son histoire, son stade et sa résonance, sans manquer de respects aux autres clubs du championnat c’est quand même « autre chose ». Et quand en plus à notre arrivée on a la chance de voir passer Monsieur Carlo Molinari toujours alerte, et de pouvoir en outre échanger quelques mots avec lui, alors là c’est carrément l’extase !!!

 

C’est justement tout ces éléments qui font que ce matin, bien que toujours satisfait par le résultat final on est contraint de relativiser. Car désormais il faudrait jusqu'à la trêve pouvoir enchaîner d’autres matchs comme celui là pour avoir (enfin) des certitudes.

Mais bien difficile d’en avoir avec cette équipe aux résultats inégaux, et comme de plus il semble évident que le contexte de la rencontre de samedi a (aussi) galvanisé les joueurs (comme les supporters d’ailleurs) on attendras prudemment les prochaines échéances :

Hormis Créteil le plus balèze de la classe, elles se nomment : Luzenac, Quevilly et Uzés soit trois adversaires directs. Un autre type de match donc a joué impérativement le couteau entre les dents sous peine de déchanter, car rien n’est acquis loin de là, et puis sans manquer de respects aux jeunes joueurs qui sont rentrés en fin de match (plutôt bien d’ailleurs) toujours cette profondeur de banc qui inquiète dès qu’il y a quelques absents...   

 

Partager cet article

Repost 0
Collectif des Amis du Red Star - dans NATIONAL SAISON 2012-2013
commenter cet article

commentaires